•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des coups de feu troublent les réjouissances des Fêtes des occupants du parc Oppenheimer

Une femme debout derrière un gâteau des Fêtes et coiffée d'un chapeau de père Noël fléchit son biceps droit en souriant.

Des bénévoles et des occupants du parc Oppenheimer ont tenu à célébrer l'esprit des Fêtes, malgré un incident violent jeudi.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

Les campeurs du parc Oppenheimer se remettent lentement après des coups de feu qui ont non mortellement blessé un homme jeudi soir. La violence qui augmente autour du parc depuis quelques mois en trouble les occupants, principalement des sans-abri, et ceux qui veulent leur venir en aide.

Des groupes communautaires, dont le centre communautaire Carnegie, ont installé des décorations du temps des Fêtes au parc Oppenheimer afin de calmer les esprits.

Une femme installe une étoile au sommet d'un sapin.

Les résidents du parc Oppenheimer ont eu droit à une touche de la magie du temps des Fêtes vendredi.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Quelques jours avant les fêtes, c'est un coup dur de plus pour ces sans-abri qui cherchent encore pour la plupart des logements qui leur conviennent.

Shawna Taylor habite le Downtown Eastside depuis 38 ans. Elle a été sans-abri et toxicomane avant de s’en sortir. Elle vit toujours dans le quartier et rend visite aux campeurs du parc Oppenheimer tous les jours. Selon elle, les personnes sans abri paient encore les frais de la violence.

Les gens se disent que ça aurait pu être eux, cet événement amène une prise de conscience, soutient-elle.

Deux personnes assises sur des blocs de béton dans un parc urbain.

Des gens sont assis proche d'un centre de prévention des surdoses dans le parc Oppenheimer à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

La violence de jeudi soir a eu des répercussions jusqu'à l’École secondaire Heritage Woods de Port Moody. Depuis 15 ans, les jeunes de cette école distribuent des denrées et des cadeaux dans le parc Oppenheimer durant la période des Fêtes. Cette année, le groupe d'élèves qui devaient distribuer des surprises dans le quartier a dû annuler sa sortie pour ne pas perturber l’enquête de la police.

D’après des informations de Benoît Ferradini et de Nora Chabib

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Pauvreté