•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel de la CTT propose d'augmenter les tarifs de 10 cents à partir de mars 2020

Photo d'usagers qui tentent de monter à bord d'une rame de métro

Si elle est approuvée, l'augmentation devrait générer 31,4 millions de dollars issus des revenus passagers.

Photo : Radio-Canada / Stéphany Laperrière

Radio-Canada

Les usagers des transports en commun pourraient débourser 10 cents supplémentaires au tarif de transport à partir de mars 2020, suggèrent de nouveaux documents, publiés vendredi, concernant le budget de fonctionnement de la Commission de transport de Toronto (CTT).

Si elle est approuvée, l'augmentation devrait générer 31,4 millions de dollars issus des revenus passagers, sans compter les commissions Presto, selon le personnel de la CTT.

L'augmentation des tarifs est l'une des nombreuses propositions faites par le personnel au conseil d'administration de la CTT en réponse aux défis fiscaux et du service à venir.

Le conseil d'administration est également invité à approuver un effectif de 16 167 postes à la fin de 2020, soit un ajout de 142 postes pour soutenir la prestation de services et 74 postes pour l’exécution de projets d'immobilisations.

Le maire veut s'attaquer à la fraude

Le maire John Tory a par ailleurs salué la proposition d'embaucher 50 agents de contrôle supplémentaires spécifiquement pour lutter contre les pertes liées à la fraude des usagers, qui ont représenté des pertes de 61 millions de dollars l'an dernier.

Des passagers rentrent dans un tramway rouge.

Le maire de Toronto veut assurer davantage de contrôle notamment dans les tramways.

Photo : CBC / John Sandeman

Dans un communiqué suite à la publication des documents budgétaires, le maire John Tory a déclaré qu'il était totalement inacceptable que les gens utilisent les services de la CTT sans payer leur titre de transport.

Il s'agit de vols et les pertes liées à la fraude des usagers cette année sont scandaleuses et exaspérantes.

John Tory, maire de Toronto

Le budget de fonctionnement prévoit également 124 opérateurs supplémentaires pour offrir des services plus fréquents et plus fiables sur les routes les plus fréquentées de la CTT et, pour la première fois, comprend le financement de l'extension de 1,5 milliard de dollars de la station de Yonge-Bloor, a déclaré John Tory.

Photo d'une femme aux cheveux noirs, portant un t-shirt brun, qui tient une carte verte dans la main devant une borne du métro.

Une usagère du métro à Toronto utilise la carte électronique Presto.

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

De son côté, la porte-parole du NPD en matière de transport en commun, Jessica Bell, pointe un doigt accusateur contre le gouvernement de Doug Ford pour la hausse des tarifs proposée.

Mme Bell a indiqué que le gouvernement Ford a rejeté jeudi sa motion parlementaire « Better Transit Now » qui appelle la province à égaler le financement municipal pour les opérations et l'entretien essentiels du transport en commun.

En refusant d’apporter sa juste part au financement du transport en commun, le gouvernement Ford ouvre la voie à une hausse des tarifs de 10 cents, ainsi qu'à davantage de pannes et de retards pour les passagers de la CTT.

Jessica Bell, porte-parole du NPD en matière de transport en commun

Si ce gouvernement voulait réellement aider les gens à se rendre à l'heure à l’endroit où ils doivent se rendre, s'il voulait réellement résoudre le problème des embouteillages et aider les gens à payer les tarifs de transport, il commencerait à financer équitablement la CTT et les agences de transport en commun de l'Ontario, a-t-elle martelé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Transport en commun