•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers de futures maisons des aînés en Abitibi-Témiscamingue?

Une maquette.

Les corridors des maisons des aînés ne ressembleront pas à des corridors d'hôpitaux, promet la ministre Blais.

Photo : MSSS

Émilie Parent Bouchard

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) espère pouvoir construire plus d'une maison des aînés dans la région.

On sait déjà qu'un projet était sur les rails pour Palmarolle, en Abitibi-Ouest, mais dans une entrevue accordée à Radio-Canada, la présidente-directrice générale du CISSS-AT a indiqué que d'autres projets ont été déposés au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Caroline Roy dit cependant ne pas vouloir court-circuiter les annonces à venir du gouvernement.

Une des annonces qu'on attend également, ce sont les maisons des aînés et pavillons alternatifs pour la région. Il y a des projets qui ont été déposés, précise-t-elle.

On s'attend à de belles nouvelles de ce côté-là, qui vont nous permettre d'initier d'autres projets d'immobilisations pour être capables d'héberger de façon plus adéquate et avec une réponse plus adaptée la clientèle de notre population sur notre territoire. C'est le ministère qui pourra nous confirmer les endroits où seront localisées les maisons des aînés et pavillons alternatifs en réponse aux besoins de notre région, poursuit Mme Roy.

Rappelons que la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé en novembre que les premiers projets de construction des maisons des aînés seront autorisés d'ici mai 2020.

La Société québécoise des infrastructures, qui agit à titre de gestionnaire de projet dans ce dossier, a lancé l'été dernier trois appels d'offres totalisant un milliard de dollars pour la création d'une trentaine de maisons des aînés et pavillons alternatifs.

À l'échelle de la province, ces établissements devraient accueillir 2600 personnes d'ici 2022 – un objectif que s'est fixé la CAQ lors de la campagne électorale de 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Société