•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du chocolat au cannabis dans l'ancienne usine Hershey's de Smiths Falls

Des carrés de chocolat au sel de mer et infusé de cannabis disposés dans un bol blanc.

Du chocolat infusé au cannabis est fabriqué dans l'ancienne usine Hershey de Smiths Falls, en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

L'ancienne usine de chocolat Hershey's, à Smiths Falls en Ontario, revient en partie à sa vocation d'origine. Près de dix ans après sa fermeture, l’entreprise Canopy Growth y produit maintenant des chocolats infusés de cannabis.

C’est vraiment excitant pour nous de pouvoir redonner à Smiths Falls le titre de capitale de la production de chocolat, lance le président Rade Kovacevic.

Avant la mise en vente de trois de ses sortes de chocolat, l’entreprise doit d’abord recevoir l’approbation finale du gouvernement provincial. Cette approbation pourrait survenir la semaine prochaine, selon la compagnie.

Le chocolat infusé de cannabis pourra ensuite être mis en vente dans plusieurs provinces canadiennes avant les Fêtes, dont la Nouvelle-Écosse. Il faudra toutefois attendre jusqu’au début du mois de janvier pour pouvoir en acheter en Ontario.

Du côté du Québec, ces mêmes chocolats ne pourront pas être vendus légalement à la Société québécoise du cannabis (SQDC), du moins pour l'instant.

Différentes tablettes de chocolat infusés au cannabis sont disposées sur une table.

Du chocolat infusé au cannabis produit par Canopy Growth est fabriqué dans l'ancienne usine Hershey de Smiths Falls en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Un assouplissement des règles bien reçu en Ontario

Jeudi, le gouvernement de Doug Ford a annoncé un assouplissement des lois provinciales quant à l'ouverture de commerces de vente de cannabis. L'Ontario supprime notamment la limite de magasins de cannabis dans la province et élimine certaines exigences de préqualification pour les détaillants potentiels.

Canopy Growth espère ainsi pouvoir vendre tous ses produits directement à son usine de Smiths Falls. Le président de l’entreprise croit que cet assouplissement est une excellente nouvelle pour l’industrie, mais aussi pour les consommateurs qui auraient davantage accès à un produit de qualité contrôlée.

L’Ontario passera de 25 magasins de cannabis à 250. Ça aura des répercussions significatives pour les acheteurs de cannabis. Des produits mieux contrôlés seront plus accessibles, affirme Rade Kovacevic.

Cette mesure saluée par l'industrie ne semble pas déplaire aux citoyens d’Ottawa rencontrés vendredi.

Je pense que c'est une bonne idée. Plus ça sera disponible, moins les gens seront tentés d'aller vers le marché noir, surtout si ça se trouve là où les gens en veulent. Par exemple, j'habite à Orléans et ça serait bien d'avoir un magasin là et pas seulement au centre-ville, affirme Glen Scarf.

Je pense que c'est une bonne affaire, surtout si c'est vraiment occupé. Je n'ai pas de “trouble” avec ça, je pense que le monde a le droit de choisir ce qu’ils veulent faire, ajoute Keyla Leon.

L’Ontario devrait délivrer 20 nouveaux permis chaque mois pour de nouveaux magasins de cannabis.

La Commission des alcools et des jeux de l'Ontario (CAJO) commencera à accepter les demandes de licence d'exploitation de détaillants potentiels le 6 janvier 2020, puis elle acceptera des demandes d'autorisation de magasin de vente au détail de cannabis à compter du 2 mars 2020.

Avec les informations de Jean-François Poudrier et Boris Proulx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Cannabis