•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé de voies de fait graves sur un bébé, Steven Vachon est libéré durant son procès

Une petite statue représentant la justice.

Steven Vachon 31 ans, a subi vendredi son enquête sur remise en liberté au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce.

Photo : iStock

Marc-Antoine Lavoie

Un homme originaire de la Beauce, accusé de voies de fait graves sur un bébé de quelques semaines, a été libéré vendredi, le temps de subir son procès.

Steven Vachon 31 ans, a subi vendredi son enquête sur remise en liberté au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. L'accusé a été arrêté mercredi par la Sûreté du Québec et était détenu depuis ce temps.

Il fait face à des accusations de voies de fait mettant la vie en danger. Les liens entre l'accusé et la victime ne peuvent être dévoilés afin de protéger l'identité du bambin.

Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits le 2 octobre. Selon ce qui a été rapporté par la Sûreté du Québec à la suite de l'arrestation, le bébé n'a été conduit dans un hôpital que le lendemain où des contusions ont été remarquées sur son corps.

La procureure de la Couronne, Me Audrey Roy-Cloutier, a détaillé devant la cour le contexte dans lequel les événements se seraient déroulés.

Une ordonnance de non-publication empêche toutefois la divulgation de ces informations pour le moment.

Pas un danger public

L'avocat de la défense, Me Renald Beaudry, a ensuite plaidé que la détention de son client n'était pas nécessaire et ne mettait pas en danger la sécurité du public ni sa confiance à l'égard du système de justice.

Après avoir entendu les arguments des deux parties, le juge Sébastien Proulx a déterminé que l'accusé doit être libéré durant les procès.

Pour ce faire, il doit mettre en garantie 10 000 $ sans dépôt et demeurer à son domicile entre 22 h et 5 h. Sa présence auprès de personnes mineures de moins de 18 ans a également été restreinte.

La date de son retour en cour sera déterminée le 20 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Crimes et délits