•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec donnera 1 $ pour chaque dollar amassé destiné à des projets jeunesse

Le reportage de Fanny Samson

Photo : iStock

Fanny Samson

Le gouvernement du Québec prévoit investir 10,4 millions de dollars sur 5 ans pour des projets jeunesse. Le montant est octroyé à La Ruche, une plateforme de financement participatif qui accompagne également les entrepreneurs en herbe.

Pour chaque dollar amassé dans la collectivité, le gouvernement mettra à son tour 1 dollar, jusqu’à concurrence de 100 000 $.

On pense à tous les projets jeunesse qui ne cadrent pas, par exemple, dans un programme gouvernemental, que ce soit une maison des jeunes, que ce soit par exemple une auberge, précise le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, aussi adjoint parlementaire du premier ministre, volet jeunesse.

Le député regarde la caméra.

Samuel Poulin, député de Beauce-Sud

Photo : Radio-Canada

C'est à l'organisme spécialisé en financement participatif La Ruche, installé à Québec notamment, que le gouvernement confie la gestion de ce projet de financement pour la jeunesse.

Et pour qu'un projet puisse profiter de La Ruche, le projet doit laisser une empreinte économique, sociale, ou culturelle pour sa région, explique le cofondateur de l'organisme Jean-Sébastien Noël.

Les projets proposés sur la plateforme doivent être destinés aux jeunes de 15 à 29 ans.

Accompagnement local

Les entrepreneurs en herbe vont bénéficier d'un accompagnement de la part de La Ruche, qui possède des antennes à Québec, à Montréal, en Mauricie, au Bas-Saint-Laurent et en Estrie.

Derrière chaque Ruche, il y a un employé, il y a au moins la permanence qui accompagne l'entrepreneur, mais il y a aussi un groupe d'ambassadeurs qui se réunit pour les projets, ajoute Jean-Sébastien Noël.

Le gouvernement de la CAQ prévoit ainsi de financer environ 500 projets sur 5 ans.

Plusieurs organismes jeunesse visés, rencontrés durant des consultations jeudi, ont déjà de nombreuses idées. Certains ont aussi des projets en cours qu’ils voudraient étendre à d’autres régions.

Les jeunes vont créer un robot en Lego. Ils vont devoir tout au fil de l'année répondre à une compétition, précise le responsable du développement et des partenariats chez Fusion jeunesse, Fabrice Alcayde.

De son côté, le président de Force jeunesse aimerait lancer des projets en santé mentale. Il y a des projets à ce niveau-là pour faire en sorte qu'il y ait une santé mentale qui soit meilleure chez les jeunes, souligne Daye Diallo.

Le député Samuel Poulin est persuadé que le sociofinancement est une méthode innovante pour ces projets.

On voit des campagnes de sociofinancement un peu partout lorsque les jeunes ont de la difficulté, lorsque des familles par exemple n'arrivent pas à manger. C'est quelque chose qui fonctionne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique provinciale