•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les impacts possibles du projet de la mine d’or Cochrane Hill révélés

Un travailleur marche sur le site de la mine d'or Touquoy en Nouvelle-Écosse à côté d'une machine.

En 2017, des travailleurs se préparent à une explosion à la mine d'or Touquoy (N.-É.) d'Atlantic Gold.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Une nouvelle analyse à propos de la mine d'or Cochrane Hill projetée sur la côte est de la Nouvelle-Écosse suggère que le projet pourrait présenter à la fois des avantages et des inconvénients pour la région.

Commandée par la Municipalité de St. Mary's, l'étude a porté sur les répercussions possibles de la mine à ciel ouvert sur l'économie, l'emploi, la fiscalité et le tourisme.

Nous nous intéressons à l'impact national et provincial, mais aussi à l'impact local que la mine pourrait avoir sur l'économie, a déclaré Marvin MacDonald, directeur général de la Municipalité.

Bien que nous recherchions une activité économique positive dans la municipalité, ce n'est pas à n'importe quel prix, a-t-il ajouté.

La durée prévue d’exploitation de la mine Cochrane Hill par Atlantic Gold, soit l'exploitant de la seule mine d'or actuelle de la province, est de six ans. À cela s’ajoutent une année consacrée au développement et une à trois années à la restauration.

Selon le rapport, la Municipalité de St. Mary’s recevrait près de 330 000 $ en recettes fiscales de la mine par année d'exploitation.

La Municipalité attend la conclusion de l'évaluation environnementale fédérale de la mine d'or avant de formuler un avis officiel sur le projet.

Les effets sur l’emploi

L'analyse d'impact économique effectuée par Jozsa Management & Economics a révélé que la mine créerait environ 345 emplois directs à temps plein et 315 emplois indirects.

Toutefois, le rapport conclut qu'il serait difficile de pourvoir ces postes à partir de la main-d'œuvre locale, puisqu’un fort pourcentage de la population active expérimentée est âgée de 65 ans ou plus.

Un consultant du rapport a souligné que l’implantation de programmes de formation professionnelle serait probablement nécessaire pour augmenter le nombre d'employés locaux.

Dans une déclaration envoyée par courriel à CBC, Atlantic Gold indique que l'entreprise pourrait offrir une formation aux employés potentiels.

Les effets sur le tourisme et les loisirs

La mine serait une menace pour l’industrie touristique de la région, selon le rapport, en raison de la poussière, de la pollution sonore, du trafic et du rejet de contaminants dans les voies navigables engendrés par sa construction et son exploitation.

La simple existence d'une mine à ciel ouvert dans la région pourrait avoir un effet dissuasif sur les touristes et les résidents saisonniers potentiels, note le rapport.

Une rivière entourée d'arbres.

La rivière St. Mary's est un élément clé de l'industrie touristique dans la municipalité.

Photo : Scott Leslie

Le président de l’Association de la rivière St. Mary's, Scott Beaver, mentionne que le tourisme est l'industrie principale dans la région et que la rivière St. Mary’s y contribue énormément.

Il est absurde de mettre en péril cette ressource naturelle que nous possédons et autour de laquelle nous avons bâti nos collectivités.

Scott Beaver, président de l'Association de la rivière St. Mary's

M. Beaver fait d'ailleurs partie du groupe No Open Pit Excavation, qui s’oppose au projet.

Atlantic Gold a indiqué, dans sa déclaration envoyée par courriel, que l'entreprise évaluera des moyens pour accroître les possibilités touristiques dans la région.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Métaux et minerais