•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Héritage 1 : « Si on l'entretient, un navire peut durer longtemps », dit le PDG de la STQ

Le navire à l'embouchure de la rivière des Trois Pistoles.

La décision de ne pas investir dans la réfection de L'Héritage 1 appartient au gouvernement, précise le PDG de la STQ, Stéphane Lafaut. (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, affirme que la décision de Québec de ne pas financer les travaux liés à la réfection du navire L'Héritage 1, qui effectue la liaison entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, est politique.

On a fait une visite, on a regardé le devis, on a donné notre avis au gouvernement, a précisé M. Lafaut en ajoutant que la décision définitive revient aux élus, pas à la société d'État.

En entrevue à Bonjour la Côte, M. Lafault a rappelé que la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins appartient à une entreprise privée. On ne se mêle pas du privé, on a déjà nos choses à gérer à la STQ, a-t-il affirmé.

Stéphane Lafaut.

Stéphane Lafaut, président-directeur général de la Société des traversiers du Québec

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Il y a un mois, le gouvernement caquiste affirmait cependant que la STQ considérait L'Héritage 1 comme un bateau en fin de vie et que c'était sur ces recommandations qu'il avait choisi de ne pas participer financièrement aux travaux de réfection du navire.

M. Lafaut a cependant apporté quelques nuances.

Si on l'entretient et on investit les sommes, un navire peut durer longtemps. Le point n'était pas nécessairement là, c'est surtout une décision gouvernementale à savoir si le gouvernement investit les sommes ou pas.

Stéphane Lafaut, président-directeur général de la Société des traversiers du Québec

Une pétition pour sauver L'Héritage 1

Par ailleurs, une pétition a été mise en ligne sur le site de l'Assemblée nationale afin d'inciter le gouvernement à investir pour réparer L'Héritage 1 et s'assurer que la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins soit accessible à l'été 2020.

Au moment de publier ces lignes, la pétition, mise en ligne jeudi, comptait plus de 400 signataires.

Avec la collaboration de William Phoenix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transports