•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet du centre récréatif Lewis Farms suspendu

Une maquette numérique présentant le futur centre récréatif : un bâtiment bas à l'architecture moderne.

Les habitants de l'ouest d'Edmonton devront encore patienter avant de voir le projet du centre récréatif Lewis Farms prendre forme.

Photo : Ville d'Edmonton

Radio-Canada

Jeudi, alors que le conseil municipal d'Edmonton délibérait sur le budget, il a décidé à l’unanimité de suspendre le projet du centre récréatif Lewis Farms, évalué à 321 millions de dollars. Une déception pour beaucoup de gens.

C’est un vrai coup dur pour les habitants de l’ouest d’Edmonton qui comptaient sur ce centre récréatif et sa bibliothèque pour redynamiser leur quartier. Même si le conseil municipal précise que le projet n’est pas abandonné, mais seulement mis en attente, aucune date n’a été donnée pour la reprise des travaux.

Le conseiller Andrew Knack, qui a toujours soutenu le projet, mais a dû, à contrecœur, voter pour sa suspension, ne cache pas son amertume. Pour les habitants de ce secteur, il y a un vrai manque en matière d’installations de loisirs et ils ne possèdent pas non plus encore de bibliothèque, déplore-t-il.

C’est incroyablement décevant, c'était quelque chose que l’on attendait depuis si longtemps.

Andrew Knack, conseiller municipal d'Edmonton

Alors qu’au printemps dernier le conseil municipal avait approuvé les fonds nécessaires pour la conception, la décision est encore plus difficile à accepter, affirme la présidente du centre communautaire Lewis Estates, Rebecca Goldsack, qui est engagée dans le projet depuis cinq ans. Cela nous a vraiment durement touchés, admet-elle. Selon Mme Goldsack, la nouvelle est d’autant plus décevante que les habitants du quartier ont aidé à payer des rénovations dans d’autres centres récréatifs. Donc, ils se sentent un peu abandonnés, précise-t-elle.

Décisions de la province, répercussions municipales

Selon le maire d'Edmonton, Don Iveson, la province est à blâmer dans ce dossier. Il affirme que ce gel est attribuable aux coupes budgétaires du gouvernement de Jason Kenney ainsi qu'à la décision de revenir sur les accords de charte qui donnent aux deux plus grandes villes de l’Alberta plus de pouvoir et de contrôle sur leur propre budget. Notre situation financière a été complètement modifiée par les décisions du gouvernement provincial , ajoute-t-il.

Dans le budget provincial pour la période 2019-2022, la perte financière pour les projets d’infrastructure est évaluée à 185 millions de dollars.

Reporter la construction du centre récréatif permettrait à la Ville d'économiser 1 million de dollars en coûts de fonctionnement pour 2020. Cette décision devrait également alléger les prélèvements fiscaux jusqu’en 2022.

Cela faisait plusieurs années que les travaux du centre récréatif Lewis Farms avaient été entamés, et à l’heure actuelle, selon les conseilleurs municipaux, 60 % de la conception est terminée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique municipale