•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des solutions pour diminuer l'émission de gaz à effet de serre

Un champ agricole au Soleil couchant

Les plantations agricoles ont le potentiel de capter les gaz à effet de serre, selon les types de cultures, selon la plantation de haies brise-vent, ainsi que les arbres sur le terrain.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Des municipalités de la région s'organisent pour lutter contre les changements climatiques. Des intervenants de la Mauricie et du Centre-du-Québec estiment que des mesures relativement simples peuvent faire une énorme différence.

Karine Langlais est conseillère en développement durable à la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) de Maskinongé. Elle est derrière l'ambitieux projet En route vers la carboneutralité, dans Maskinongé, pour 2023. L'objectif est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) des citoyens, des entreprises, des municipalités et de l'agriculture dans la MRC.

Les entreprises sont directement mises à contribution.

Ce qu'on constate, c'est que la gestion des matières résiduelles peut être optimisée. Il y a aussi d'avoir vraiment une prise de conscience des émissions de gaz à effet de serre reliés à l'usage de leurs bâtiments. Donc, optimiser le chauffage, l'éclairage, tout ce qui est machinerie, explique la conseillère en développement durable.

Des comités de travail se rencontrent six fois par année pour discuter des solutions à mettre de l'avant.

Agriculture

L'agriculture est aussi un pôle important d'émissions de gaz à effet de serre dans la région, mais les agriculteurs ont entre leurs mains une solution leur permettant de capter le CO2 émis et donc, d'améliorer le bilan énergétique sur le territoire.

Les plantations agricoles ont aussi le potentiel de capter les gaz à effet de serre, selon les types de cultures, selon la plantation de haies brise-vent, ainsi que les arbres sur le terrain. Donc, ils sont aussi des acteurs du côté de la lutte, élabore la conseillère en développement durable de la SADC de la Vallée de la Batisca, Isadora Tremblay.

Le cas de Nicolet

À Nicolet, l'administration municipale a pris le pari, en 2012, de diminuer de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre, d'ici 2020. Pour y arriver, elle a pris les grands moyens.

Hôtel de ville de Nicolet de soir

(ARCHIVES) L'hôtel de ville a été rénové et agrandi en diminuant de 50 % la facture d'électricité.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Les pompes de la centrale de traitement des eaux ont été converties du mazout à l'électricité. L'hôtel de ville a été rénové et agrandi en diminuant de 50 % la facture d'électricité. Le système de réfrigération de l'aréna a été refait dans ce bâtiment qui est en rénovation pour le rendre écoénergétique.

Il y a eu des infrastructures qui ont été retouchées à grands frais, mais il y a eu plein de petits gestes dans nos budgets également. On a planté des arbres. On a fait l'acquisition de véhicules électriques, énumère la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

La Ville a aussi décidé de bannir les bouteilles de plastique de ses événements et bâtiments municipaux.

maintenant qu'on peut partager avec la population, on a des subventions pour les gens qui veulent s'installer des bornes électriques chez eux, on est devenus communauté bleue,

Il y a une série de petits gestes qui sont très peu coûteux et qui font une grande différence, estime-t-elle.

D'après un reportage de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Environnement