•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment éviter les inconvénients à l’aéroport au temps des fêtes

Au premier plan se trouvent deux sapins de Noël. À côté, des voyageurs poussent des chariots chargés de valises dans le terminal international de l'aéroport de Calgary.

Environ 85 000 personnes prendront l'avion depuis et vers l'aéroport de Vancouver durant le temps des fêtes.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Mugoli Samba

Au Canada, des milliers de personnes s’apprêtent à voyager par avion pour célébrer le temps des fêtes. Christine Langlois, porte-parole de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA), propose quelques conseils pour éviter de prolonger inutilement son séjour dans les aérogares.


1. Ne traversez pas la frontière canadienne avec votre cannabis.

Un client de la SQDC tient du cannabis dans sa main.

Le cannabis conforme à la limite légale peut être transporté en bagage à main ou en bagage enregistré.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soullières

Bien que la consommation de cannabis soit maintenant légale au Canada, franchir la frontière canadienne avec du cannabis est illégal, que ce soit pour entrer au pays ou en sortir, affirme le gouvernement canadien (Nouvelle fenêtre) dans ses conseils sur le cannabis et les voyages à l'étranger.

Même si vous allez tout simplement à Seattle, précise Christine Langlois. Le cannabis est permis des deux côtés de la frontière. Or, ça demeure interdit de traverser une frontière internationale [avec en sa possession du cannabis].

À l'intérieur du Canada, les voyageurs peuvent transporter jusqu’à 30 grammes de cannabis à des fins récréatives et jusqu'à 150 grammes de cannabis médical, en ayant sur eux le document d'autorisation médicale approprié. Le cannabis peut être transporté en bagage à main ou en bagage enregistré.

Le saviez-vous?


2. Déballez vos cadeaux

Des cadeaux emballés sur une table.

Les cadeaux ne sont pas exclus d'une possible inspection aux points de contrôle.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Préserver la magie de Noël pourrait avoir un prix : de nombreuses personnes voyagent avec des cadeaux emballés, ignorant que leurs contenus sont interdits en cabine.

Rappelez-vous, n'emballez pas vos cadeaux avant d'aller au point de contrôle, rappelle Mme Langlois.

S’il y a quelque chose dedans qu'on voit au moment où ça passe dans les scanneurs, on risque de devoir les ouvrir, dit-elle. Même les voyageurs transportant des cadeaux qui leur sont destinés n’échappent pas à la règle.

On aime déballer des cadeaux, mais pas les vôtres, idéalement.


3. Les poudres inorganiques

De la poudre sort d'un contenant en plastique.

La poudre pour bébés est considérée comme une poudre inorganique.

Photo : The Associated Press / Matt Rourke

Le transport de poudres inorganiques en cabine est limité.

Ces poudres entrent notamment dans la composition de sels de bain, de sable, de poudre pour bébés.

Les pochettes de réchauffe-mains, souvent utilisées par des adeptes de sports d’hiver, peuvent aussi contenir des poudres inorganiques, explique Mme Langlois.

Mais si vous avez deux ou trois pochettes, il n'y a pas de problème, précise-t-elle.

Les passagers peuvent transporter en bagage à main une quantité de poudres inorganiques pouvant remplir environ une canette de soda. Tout surplus doit être placé en bagage enregistré, ajoute-t-elle.


4. N’oubliez pas vos liquides

Des bouteilles de plastique qui serviront de matière première pour du polyester recyclé.

Seules les bouteilles de 100 millilitres ou moins sont permises dans les bagages à main.

Photo : Better Narrative

Les liquides sont les articles non permis qu'on voit le plus aux points de contrôle, et de loin, souligne Christine Langlois, même si c'est une règle qui est là depuis longtemps.

Qu’il s’agisse d’une bouteille de shampoing, d’un pot de Nutella ou de beurre d'arachide, il existe des règles strictes concernant les liquides et les avions :

  • Seules les bouteilles de 100 millilitres ou moins sont permises dans les bagages à main;

  • Si vous en transportez plusieurs, elles doivent toutes pouvoir entrer dans un sac d’un litre;

  • Tout autre liquide doit être transporté en bagage enregistré.


5. Arrivez à l’avance

Des lignes d'attente à l'aéroport de Vancouver lundi matin

Des files d'attente à l'aéroport de Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Un conseil classique qui revêt encore plus d'importance durant le temps des fêtes : arriver à l’aéroport bien avant son vol.

Selon Christine Langlois, presque tous les aéroports au pays verront une augmentation de leur achalandage durant la période des fêtes. À Vancouver, l’aéroport international recevra 85 000 voyageurs par jour, et jusqu’à 90 000 en certaines journées de pointe comme les vendredis. À Toronto, l’aéroport Pearson devrait voir près de 135 000 personnes par jour en décembre.

Donnez-vous du temps. Allez à l’aéroport d’avance, conseille-t-elle, pour éviter de rater votre vol en raison des longues files d'attente, surtout aux zones de contrôle.

La pire chose qui va arriver, c’est que vous commenciez vos vacances à l’avance.

Catherine Langlois recommande aussi l'application « Passez rapidement à la sécurité » de l'ACSTA (Nouvelle fenêtre) pour, entre autres, connaître les temps d'attentes aux points de contrôle d'aéroports à travers le pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transports