•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Richard Martel peu surpris de la démission d'Andrew Scheer

Andrew Scheer et Richard Martel rencontrent la presse.

Andrew Scheer et Richard Martel lors du passage de l'ex-chef en région.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La démission du leader conservateur Andrew Scheer n’a pas surpris outre mesure le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel.

Réélu le 21 octobre, le député s’était montré critique à l’endroit de son chef après l’élection. Il y est allé de quelques analogies en lien avec le hockey lorsqu’il a commenté l’annonce du chef démissionnaire.

En politique, quand tu as une défaite, tu ne sais jamais ce qui va se passer. C’est comme quand j’étais dans le hockey. Tu perds en playoffs, tu ne sais pas si tu vas être congédié. C’est pour ça que je dis qu’il n’y a rien qui me surprend vraiment. Peut-être à cause de mon ancienne vie, je suis habitué à toutes sortes de rebondissements.

Richard Martel, député de Chicoutimi-Le Fjord

Richard Martel écarte la possibilité de se lancer dans une éventuelle course à la chefferie de son parti. Il croit avoir le leadership nécessaire, mais pas suffisamment d’expérience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale