•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

300 personnes âgées se font gâter par les Fermières de Rivière-au-Renard

Des Fermières veillent à la bonne marche du repas.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Trois cents personnes âgées ou vivant seules, ont pris part, jeudi midi, à un dîner de Noël gratuit offert par le Cercle de Fermières de Rivière-au-Renard.

Cette rencontre, qui se tenait pour une quatrième année, vise à briser l'isolement.

Dinde, patates pilées et pâté à la viande... les classiques de Noël avaient été préparés avec amour par les Fermières.

Les convives attablés.

300 personnes ont pris part au dîner de Noël.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Ce que j'apprécie le plus, c'est le dévouement qu’elles portent à notre endroit. Elles n'arrêtent pas une minute et elles sont toujours souriantes, remarque Julienne Vigneault de Rivière-au-Renard.

Encore une fois, le Cercle de Fermières a mis les bouchées doubles pour leur préparer ce repas et leur permettre de vivre un moment inoubliable.

On apprécie beaucoup, c'est bien, c'est beau. Les gens sont gentils.

Julienne Vigneault, résidente de Rivière-au-Renard
L’organisatrice Mariette Minville

L’organisatrice Mariette Minville

Photo : Radio-Canada

C'est vraiment pour rassembler les gens qui sont seuls, explique l’organisatrice Mariette Minville. Les personnes âgées sont chez elles, souvent seules. Donc là, ça permet des rencontres entre amis. Il y en a qui se voient une fois par année et c'est ici.

Une dame avec un grand sourire.

Le sourire de « Lélé » Denis, une participante, en dit long.

Photo : Radio-Canada

Et pour certains qui sont malades ou qui ont atteint un âge vénérable, il arrive que ce soit le dernier repas des Fêtes.

C'est ça qui est difficile, s’attriste Mariette Minville. D'année en année, on s'aperçoit - on a une liste d'invités - qu'il y en a qui ne sont plus là. Ils sont partis dans l’année, malheureusement.

Jean-Yves Dupuis parmi d'autres convives.

Lorsque Jean-Yves Dupuis se fait demander si la dinde était meilleure que celle sa femme, il répond prudemment: « Je pense pas » .

Photo : Radio-Canada

Raison de plus, pour des participants comme Paul Lescelleur, d’en profiter entre amis. L'ambiance des Fêtes, on adore ça nous autres, dit-il. On est des fêteux nous autres!

D’après le reportage de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société