•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accord commercial partiel entre les États-Unis et la Chine

Le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping se regardent.

Les États-Unis et la Chine sont à couteaux tirés depuis bientôt deux ans.

Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Radio-Canada

Washington a accepté de réduire certains droits de douane sur des produits chinois et de reporter la hausse des droits de douane prévue le 15 décembre dans le cadre d'un accord commercial entre les deux grandes puissances, a-t-on appris jeudi soir de source proche du dossier.

Pékin a également accepté d'acheter pour 50 milliards de dollars américains de produits agricoles des États-Unis en 2020, selon des sources américaines au fait des discussions.

Cela équivaudrait au double du montant acheté par la Chine en 2017, avant l'éclatement de la guerre commerciale entre les deux pays.

Washington, de son côté, menaçait d'imposer une surtaxe de 15 % sur 156 milliards de dollars en produits d'importation chinoise le 15 décembre.

Pour l'instant, la Maison-Blanche n'a pas publié de communiqué à propos du présumé accord, suscitant du même coup des questionnements quant à savoir si les deux parties ont accepté les termes de la supposée entente.

Si [l'accord] est signé, il s'agit d'une première étape encourageante qui permet d'éviter une détérioration subséquente de la relation bilatérale, estime le président du Conseil économique sino-américain, Craig Allen.

Mais ce n'est que le début. Les problèmes auxquels font face les États-Unis et la Chine sont complexes et multifactoriels. Ils ne seront sans doute pas résolus rapidement.

Un deuxième... premier accord

Cette nouvelle annonce d'un accord commercial entre les deux superpuissances fait suite à un premier « accord partiel », déjà annoncé à la mi-octobre.

Les deux pays s'accordent sur les services financiers, les gros achats agricoles et la protection laxiste de la propriété intellectuelle étrangère par la Chine, mentionnait-on à l'époque. Le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, indiquait toutefois que du travail restait à accomplir.

Dans le cadre de l'accord annoncé en octobre, la Chine s'engageait déjà à acheter jusqu'à 50 milliards en produits agricoles américains.

L'entente d'il y a deux mois suspendait par ailleurs l'augmentation prévue des droits de douane perçus par les États-Unis sur 250 milliards de dollars en importations en provenance de la Chine. Ces tarifs devaient passer de 25 % à 30 %.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accords commerciaux

International