•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus soulagés par l'annonce du retour en service du F.-A.-Gauthier

Ils espèrent maintenant que les problèmes du traversier soient chose du passé.

Le navire F.-A.-Gauthier au large de Matane.

Le traversier F.-A.-Gauthier (archives)

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Les maires de Matane et de Baie-Comeau se réjouissent du retour du F.-A.-Gauthier prévu le 20 décembre par la Société des traversiers du Québec (STQ).

Le navire quittera Lévis en direction de Matane dès vendredi matin. Des ajustements seront toutefois nécessaires avant sa mise en service la semaine prochaine.

Il s'agit d'une bonne nouvelle pour le maire de Matane, Jérôme Landry.

On s’ennuyait du F.-A.- Gauthier, un bateau qui est capable de faire une desserte sur le Saint-Laurent dans des conditions [difficiles]. On a beaucoup de difficultés avec le bateau de relève.

C’est aussi l’avis du maire de Baie-Comeau, Yves Montigny. Il se réjouit qu’un navire avec moins de limitation que le Saaremaa reprenne le service.

Le gros nuage noir qui nous empêchait de connecter avec la rive sud est derrière nous.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau
Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

La fin de la saga?

Un doute reste dans l’esprit de Jérôme Landry. Il espère que le navire pourra réellement reprendre du service le 20 décembre et que son retour sera durable.

Il y a une période de préparation, d’adaptation la semaine prochaine. Ce qu’on souhaite, c’est qu’on puisse avoir cette desserte-là adéquate à partir de vendredi le 20 décembre.

Jérôme Landry ajoute que la saga du traversier a durement marqué la région. J’espère que la STQ et le gouvernement du Québec vont apprendre que cette desserte-là est hautement stratégique, hautement importante et qu’il faut les moyens pour avoir une desserte qui soit adéquate.

Il rappelle que des entreprises ont perdu beaucoup d'argent. Il demande au gouvernement québécois de leur donner une compensation. Selon Jérôme Landry, des démarches seraient en cours entre des entreprises de la région et la STQ pour des dédommagements.

Jérôme Landry est assis à une table devant le drapeau de la ville de Matane.

Le maire Jérôme Landry

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

De son côté, Yves Montigny invite les gens qui veulent traverser le fleuve pendant le temps des Fêtes à faire vite pour réserver une place sur le traversier. Il explique que la traverse est très populaire pendant cette période de l’année. Il salue aussi l’initiative de la STQ d’offrir, en plus d'une desserte maritime, une traverse aérienne du 21 décembre au 6 janvier.

Je suis très rassuré de voir qu’on n’a pas été gratteux sur les moyens. On s’est assuré de donner un service continu. S’il y a une demande majeure, il y aura possibilité de traverser avec l’avion.

Absence du ministère des Transports

Le chef parlementaire du Parti québécois et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, aurait aussi aimé que le ministre des Transports se déplace à Matane pour répondre aux questions des gens de la région.

Pendant la conférence de presse, la STQ a aussi fait le point sur les travaux qui ont été réalisés sur le F.-A.-Gauthier dans les derniers mois.

Avec les informations de Jean-François Deschênes et d'Alexie André-Belisle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Transports