•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier microréseau d'Hydro-Québec prend forme à Lac-Mégantic

Les travaux du projet de 10 millions de dollars ont commencé et la mise en service est prévue au début de 2021.

Les commerces de la promenade Papineau à Lac-Mégantic font partie du microréseau. Dès le mois de janvier 2020, des travaux seront réalisés pour améliorer les bâtiments de l'artère commerciale.

Photo : Radio-Canada / Jacques Lamarche

Philippe Grenier

La ville de Lac-Mégantic veut devenir pionnière de la transition énergétique dans le monde rural au Canada. Pour ce faire, la municipalité travaille avec Hydro-Québec à la création du premier microréseau électrique au Québec, avec des technologies comme les panneaux solaires.

Le portrait de Lac-Mégantic a changé à tout jamais avec la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013. Le déraillement de train a causé un déversement de 5,63 millions de litres de pétrole brut dans l'environnement.

Julie Morin dans le centre-ville de Lac-Mégantic.

Pour la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, le microréseau se veut un levier de développement. La ville veut être un chef de file de la transition énergétique dans le monde rural au Canada.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

C'est devenu naturel pour nous de penser aux énergies renouvelables, de reconstruire en mieux, de rebondir, lance la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin.

L'occasion est parfaite. La Ville a approché Hydro-Québec pour créer un microréseau électrique. Une première au Québec, se réjouit la mairesse.

On veut que la transition énergétique soit au coeur de notre développement. Le microréseau pour nous, c'est un levier pour tout ça.

Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic
Un plan du centre-ville de Lac-Mégantic.

Une trentaine de bâtiments du centre-ville de Lac-Mégantic se retrouvent dans le périmètre du microréseau.

Photo : Hydro-Québec

Le microréseau de Lac-Mégantic en chiffres:

  • 30 bâtiments au centre-ville dont ceux de la Promenade Papineau, la gare, l'hôtel de ville et ses voisins immédiats
  • 2000 panneaux solaires pour produire de l'électricité
  • Des batteries avec du stockage allant jusqu'à 1MWh d'énergie
  • 8 bornes de recharge pour voiture électrique

Des 2000 panneaux solaires installés pour produire de l'électricité, 75% seront installés sur le toit du Centre sportif Mégantic, qui ne fait pas partie du microréseau, mais qui y contribue grandement par sa proximité.

Le centre sportif Mégantic

Près de 1500 panneaux solaires seront installés sur le toit du centre sportif Mégantic. Des batteries de stockage se retrouveront aussi sur le site.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Il y a quand même de belles surfaces au toit et c'est possible d'intégrer du solaire sans que ça ait d'impact visuel, assure Patrick Martineau, ingénieur de projet, intégration des nouvelles technologies pour Hydro-Québec Distribution.

Patrick Martineau devant la gare de Lac-Mégantic

Patrick Martineau, ingénieur de projet pour Hydro-Québec, se trouve devant la gare de Lac-Mégantic. L'endroit se retrouve dans le microréseau d'Hydro-Québec. Une borne de recharge pour voiture électrique y sera installée dans la prochaine année.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

De son côté, la mairesse explique qu'à certains endroits, le microréseau sera visible. On veut le montrer, on veut être une vitrine technologique, dit-elle.

La majorité des batteries de stockage se trouveront aussi au Complexe sportif Mégantic.

Des 600 kWh qui vont être centralisés, on parle de deux conteneurs de dix pieds, donc c'est des capacités de batterie assez importante, image l'ingénieur d'Hydro-Québec.

L'hôtel de ville de Lac-Mégantic.

Des panneaux solaires seront installés sur le toit de l'hôtel de ville de Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Raccordé au réseau d'Hydro-Québec, le microréseau peut y injecter ses surplus. À l'inverse, en cas de panne, il peut prendre le relais de façon autonome pour garder l'alimentation de ces bâtiments.

Les bâtiments seront intelligents avec la domotique. Les locataires pourront contrôler avec une application dans leur téléphone le chauffage et l'électricité.

Édifice Le Concerto

Les locataires de l'édifice Le Concerto à Lac-Mégantic pourront utiliser leur téléphone intelligent pour contrôler la température et le chauffage de leur logement.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

«Le but du projet ce n'est pas juste d'installer des équipements, mais c'est aussi d'expliquer aux gens comment les équipements fonctionnent et comment leur comportement influence leur utilisation d'énergie», explique Patrick Martineau, ingénieur de projet pour Hydro-Québec.

Un pôle d'innovation technologique

Un écran sera installé dans le microréseau pour que les Méganticois voient leur consommation d'énergie.

Pour la mairesse, il s'agit d'un laboratoire unique, avec des données qui valent leur pesant d'or.

On souhaiterait qu'à long terme, il y ait des entreprises qui viennent s'installer ici, qu'elles voient le microréseau comme une opportunité de venir faire certaines analyses.

Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic

La Ville souhaite développer avec le Cégep Beauce-Appalaches une formation spécifique en lien avec le microréseau.

On sait qu'on a des enjeux pour les nouveaux résidents, mais aussi de garder nos jeunes en région. Donc, créer de nouvelles filières de formation, nous permettra d'attirer de nouveaux étudiants et d'en garder, souhaite Fabienne Joly, chargée de développement en transition énergétique à Lac-Mégantic.

Un schéma du microréseau.

Pluisieurs technologies se retrouve au centre du shéma du microréseau de Lac-Mégantic.

Photo : Hydro-Québec

Le microréseau se veut aussi un projet d'avenir pour Hydro-Quebec puisque certains réseaux autonomes avec des centrales au diesel sont toujours en opération dans le nord du Québec.

Ce qu'on va développer ici ensemble, c'est des technologies qui vont être utilisées dans les réseaux autonomes dans le Grand Nord, pour en fait diminuer la consommation de diesel et combler les besoins énergétiques des communautés, explique Alain Sayegh, directeur des nouvelles technologies pour Hydro-Québec.

Pour la mairesse de Lac-Megantic, le projet allait de soi. Nous ce qu'on veut c'est que cette tragédie-là ne soit pas arrivée en vain, et on prend toutes sortes de moyens pour y arriver. Clairement, le microréseau c'est un élément de fierté.

Un deuxième microréseau est en préparation aux Îles-de-la-Madeleine.

Selon Hydro-Québec, il s’agira du premier microréseau au Canada dans lequel il y aura des installations et des équipements autant sur le réseau électrique que chez les clients.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Énergie