•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'administration Plante rêve de transformer la rue Notre-Dame

Une rue avec à droite des passants sur un trottoir et à gauche un tramway.

Le secteur Pointe-aux-Trembles tel qu'envisagé par l'administration de Valérie Plante.

Photo : Graph Synergie

Radio-Canada

L'administration Plante veut transformer la rue Notre-Dame et présentera vendredi le résultat d'un an de travaux à ce sujet. Radio-Canada a obtenu le projet en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics.

De la pointe de l'île jusqu'au centre-ville, la rue qui longe le fleuve deviendrait un très long boulevard urbain ceinturé de verdure et d'une piste cyclable. Le futur tramway de l'est passerait tout près, à moins que ce soit une nouvelle branche du REM.

L'élément primordial, c'est du transport collectif structurant à partir duquel on va pouvoir développer une vie de quartier, des artères commerciales locales, un accès au fleuve.

Valérie Plante

La mairesse ne veut pas s'avancer sur les coûts d'un tel projet, mais elle fait valoir que la Ville a déjà des réserves en vue de la décontamination des terrains.

On a déjà des enveloppes qui sont dédiées à la décontamination, qui est vraiment un élément clé quand on veut développer l’Est. Cela a été un frein pendant plusieurs années, là on est en train d’y remédier grâce à la volonté du gouvernement du Québec et celle de la Ville de Montréal.

Une nouvelle vision pour la rue Notre-Dame

Les annonces de modernisation de la rue Notre-Dame se sont multipliées sans résultat depuis 1979, mais la mairesse assure que cette fois-ci sera finalement la bonne.

J'ai envie de vous dire que c'est la bonne dans la mesure où tous les paliers de gouvernement sont à la table. On a entendu même que le gouvernement fédéral a envie de se joindre à cette entente-là. C'est de très bon augure. L'Est est mûr.

La Caisse de dépôt et placement a été mandatée pour choisir le moyen de transport en commun à privilégier dans l'est.

Interrogée sur l'échéancier, la mairesse Plante entrevoit de 8 à 10 ans pour achever les travaux. Je pense que ce serait possible, surtout ça permettrait justement de tranquillement redévelopper l'Est.

Cette vision de la future rue Notre-Dame sera rendue publique vendredi lors d'un événement visant à souligner le premier anniversaire d'un engagement qu'avait signé Montréal et le gouvernement du Québec pour revitaliser l'est de la ville. La ministre responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau, sera présente, elle qui aura un grand rôle à jouer dans le financement du projet.

En 2010, un projet de modernisation avait été abandonné, car il était jugé trop cher : jusqu'à 1 milliard et demi de dollars.

Avec les informations de Jean-Sébastien Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale