•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Bateliers de Percé veulent un quai plus long de 35 mètres

De la neige recouvre le sol près du quai où une pelle mécanique est en opération, face à l'île Bonaventure.

Les travaux ont été amorcés cet automne au quai de Percé. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Bateliers de Percé demandent à Ottawa de modifier le projet de réfection du quai et d’allonger l'infrastructure de 35 mètres. Une demande à cet effet a été acheminée au bureau de la députée ministre Diane Lebouthillier.

Les Bateliers estiment que le quai doit être plus long pour faciliter les manœuvres et pour permettre à d'autres utilisateurs, comme les plaisanciers, d'y accoster.

Actuellement, les travaux consistent à renforcer la structure qui est d'une longueur de 180 mètres, à y ajouter des ponts flottants et y construire un brise-lame. Il s’agit d’un projet de 6,4 millions de dollars.

Les Bateliers, principaux utilisateurs du quai, disent attendre une réponse d’Ottawa avant de commenter.

Le rocher Percé avec au loin une grue qui travaille sur un quai

Les travaux devraient être terminés avant le début de l’été.

Photo : Radio-Canada

Pour sa part, la mairesse de Percé, Cathy Poirier, confirme avoir discuté avec Pêches et Océans Canada. Après discussion avec l'ingénieur de Pêches et Océans qui travaille sur ce projet, on n'a pas de réponse, dit-elle. On ne connaît pas la démarche. Ce qu'on sait, c'est que sera difficile et qu’on peut anticiper des dépassements de coûts.

Du côté du bureau de Diane Lebouthillier, on demande un peu de temps pour analyser le dossier avant de répondre aux questions.

À Pêches et Océans Canada, on indique ne pas avoir reçu de demande officielle pour rallonger le quai ou pour modifier la portée des travaux en cours.

Amorcés cet automne, les travaux devraient être terminés avant le début de l’été.

D’après le reportage de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures