•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'un résident d'un CHSLD : le bureau du coroner envisage une enquête publique

Une voiture de police devant un bâtiment portant l'inscription «Centre d'hébergement Roland-Leclerc».

La police de Trois-Rivières s'est rendue au Centre d'hébergement Roland-Leclerc, dimanche matin.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Radio-Canada

Le bureau du coroner confirme évaluer sérieusement la possibilité de tenir une enquête publique sur la mort d'un octogénaire de la résidence Roland-Leclerc de Trois-Rivières.

Guy Bastien était atteint d'alzheimer. Il serait tombé à la suite d'une altercation avec un gardien de sécurité, selon sa famille.

La famille de Guy Bastien a formulé la demande au bureau du coroner, après avoir reçu une centaine de messages d'appui de gens ayant vécu des situations semblables.

Les proches du défunt souhaitent que l'enquête se penche sur le rôle et la formation des gardiens de sécurité dans les résidences pour personnes âgées. La famille veut également comprendre pourquoi Guy Bastien n'a pas été transféré à l'hôpital dans les minutes suivant sa chute.

On ne veut pas que ce soit une enquête rapidement bouclée, indique Marc Bastien, le fils du défunt.

Selon le bureau du coroner, cette affaire a une portée plus large que le cas unique de M. Bastien. C'est pourquoi l'enquête publique fait partie des solutions envisagées pour éclaircir les circonstances entourant la mort de l'homme de 82 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé