•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Canadien accusé de terrorisme restera en détention jusqu'à son procès

Un homme qui prend une photo de lui avec un téléphone cellulaire.

Ikar Mao.

Photo : couchsurfing.com

Radio-Canada

Ikar Mao, accusé de terrorisme par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sera détenu jusqu’à la tenue de son procès.

Le jeune homme de 22 ans a comparu jeudi devant un tribunal de Brampton, en Ontario, lors d'une audience de mise en liberté sous caution.

À la suite d'une enquête de sécurité nationale, Ikar Mao a été accusé de participation à une activité d’un groupe terroriste et d’avoir quitté le Canada pour participer à une activité d'un groupe terroriste.

Le résident de Guelph avait été détenu en Turquie l'été dernier et soupçonné d'avoir téléchargé de la propagande du groupe armé État islamique sur son téléphone.

Selon la justice turque, Ikar Mao voyageait en Méditerranée avec son épouse et ils avaient communiqué à leurs familles leur volonté de quitter le Canada pour se joindre au groupe armé État islamique. Ils ont été arrêtés par les autorités turques près de la frontière entre la Syrie et la Turquie.

Ikar Mao et son épouse ont été relâchés sans être condamnés avant d’être renvoyés au Canada à la mi-octobre, avant d'être arrêtés par la GRC en novembre dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terrorisme

Justice et faits divers