•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rupture de services de 21 jours en obstétrique à l'hôpital de Shawville

Enseigne de l'urgence de l'Hôpital du Pontiac.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a annoncé le 12 décembre 2019 une nouvelle interruption temporaire des services dans l'unité de gynécologie obstétrique de l'Hôpital du Pontiac.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada
Mis à jour le 

Les services aux femmes enceintes seront interrompus pendant 21 jours à l'Hôpital du Pontiac, ce qui en fait la dixième et la plus longue interruption du service d'obstétrique depuis septembre dans l'établissement situé à Shawville.

Cette interruption aura lieu du 13 décembre à 8 h jusqu'au 3 janvier à 8 h, soit pendant toute la période des Fêtes. Les accouchements imminents pourront toujours être effectués à Shawville, grâce à la présence d'urgentologues, mais le CISSS veut inciter la majeure partie des mères du Pontiac à aller accoucher à Gatineau.

On est conscients que c’est un stress pour les familles du Pontiac. Mais en regardant avec nos ressources, il y avait seulement 8 quarts de comblés sur 42 pour la période de 21 jours, a expliqué Marie-Ève Cloutier, directrice des soins infirmiers au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

Le CISSS précise aussi, dans un communiqué, qu'il n'avait pas d'autre choix que de prendre un temps d'arrêt pour permettre aux équipes de reprendre leur souffle.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, dit suivre la situation de près. De nouvelles infirmières vont arriver dès le début janvier et nous pourrons à ce moment ouvrir un service permanent complet au niveau de Shawville. Ce sont de très bonnes nouvelles, a-t-elle affirmé.

Par ailleurs, la porte-parole du regroupement citoyen La Voix du Pontiac, Josey Bouchard, espère que la nouvelle année va permettre à l'équipe de repartir avec un nouvel élan. Selon elle, les résidents du Pontiac tiennent à leur hôpital et sont inquiets.

Le CISSS de l'Outaouais a mis en place plusieurs mesures depuis juillet dernier afin de remédier à la pénurie de main-d'oeuvre qui touche l'hôpital de Shawville, notamment un appel à tous les établissements de santé de la province, qui a permis à deux infirmières de Montréal de venir en renfort.

Il compte maintenant faire une journée portes ouvertes dans le Pontiac pour attirer la main-d'oeuvre et évaluer la mise en place d'un modèle de prise en charge par des sages-femmes, selon le communiqué du CISSS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Établissement de santé