•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme accusé de fraude nie avoir reçu l’argent destiné aux Broncos de Humboldt

Des bâtons de hockey, des fleurs et des chandails.

L'accident d'autocar des Broncos de Humboldt du 6 avril 2018 a secoué les Canadiens d'un bout à l'autre du pays.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

Andrij Olesiuk fait face à plusieurs chefs d’accusation pour avoir créé une campagne de sociofinancement frauduleuse qui devait venir en aide aux proches des victimes de la tragédie des Broncos de Humboldt. Il nie avoir reçu les dons versés par les internautes sur la plateforme numérique GoFundMe.

L’homme de 33 ans a déclaré mercredi, lors d’une apparition au tribunal, qu’il était bouleversé par la tragédie et qu’il souhaitait seulement aider les gens touchés par l’accident d’autocar qui a fait 16 morts et 13 blessés, le 6 avril 2018.

Or, des documents juridiques ont montré qu’une somme de 3800 $ a bel et bien été déposée dans le compte d’Andrij Olesiuk et qu’elle n’a jamais été versée à l’équipe.

Le principal intéressé s’est défendu, mercredi, en disant plutôt avoir remis un chèque de 4100 $ à une femme qui amassait des dons pour l’équipe de hockey et qui s’est présentée à son domicile le 24 avril 2018.

Il n’était cependant pas en mesure de donner le nom de cette femme et a affirmé que le reçu de cette transaction avait été détruit dans un incendie qui s’est produit en février 2019, trois mois après son arrestation.

La page GoFundMe créée par Andrij Olesiuk, intitulée #PrayForHumboldt, a reçu des dons de la part de 35 personnes aux États-Unis et au Canada.

Elle a été fermée par la Gendarmerie royale du Canada peu de temps après son ouverture.

Andrij Olesiuk est notamment accusé de fraude et de possession de biens obtenus de façon criminelle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Crimes et délits