•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fillette décédée à Granby : retour du père et de la belle-mère devant la cour en février

Palais de justice de Granby.

Le père, qui était présent au tribunal, devra revenir devant la Cour le 24 février prochain.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Le père et la belle-mère de la fillette maltraitée et morte tragiquement à Granby au printemps dernier devront revenir devant la cour en février prochain.

Leur dossier était présenté devant le tribunal, jeudi, pour fixer la date de l’enquête préliminaire.

Le père, qui était présent au palais de justice de Granby, devra revenir devant la cour le 24 février prochain pour la suite des procédures. Son avocat n'est pas encore certain de vouloir demander une enquête préliminaire.

Quant à la belle-mère de la fillette, son enquête préliminaire a été fixée au 24 et 25 février. Un témoin sera entendu dans la foulée.

Rappelons que lors de leur dernière comparution, nous avons appris qu’un témoin important n’était pas disponible. Ce témoin doit être entendu au moment de l’enquête préliminaire.

Les scellés de neuf éléments de preuves ont été levés temporairement, le temps de remettre des photocopies à la défense.

Une requête pour avoir accès à des biens saisis a aussi été présentée par l'avocat de la belle-mère. Requête qui a été acceptée par le juge.

Accusations de négligence criminelle

Le père est accusé de négligence criminelle causant la mort, abandon d’enfant et d’avoir omis de fournir les choses essentielles à la vie.

La belle-mère de l'enfant fait face à une accusation de meurtre non prémédité et de séquestration.

Cette affaire troublante, qui a eu un écho partout au Québec, est à l'origine de la commission Laurent sur les services de protection de la jeunesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Procès et poursuites