•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de feu à Moncton : le Manitoba enquête

Photo prise de nuit d'une Jetta en bordure de la route, emboutie par une voiture de la GRC.

Le suspect Joshua Thomas Rossiter a effectué une sortie de route près de l'intersection du chemin Horsman et du chemin Berry Mills.

Photo : Courtoisie de Wade Perry

Radio-Canada

L’Unité d'enquête indépendante du Manitoba doit faire la lumière sur les circonstances entourant l'arrestation d'un homme de 27 ans la semaine dernière à Moncton.

Joshua Thomas Rossiter fait face à 16 chefs d'accusation en lien avec une série d'incidents survenus à Moncton, dont des vols dans des commerces.

L'homme avait résisté à son arrestation et foncé sur un agent de police avec son véhicule, si bien qu'un officier de la GRC a ouvert le feu sur l'homme le 7 décembre, le blessant légèrement.

Les accusations contre Joshua Thomas Rossiter :

  • Agression armée contre un policier
  • Fuite de la police
  • Entrave au travail d'un agent de la paix
  • Conduite dangereuse d'un véhicule à moteur
  • Vol qualifié
  • Tentative de vol
  • Vol
  • Conduite sous le coup d'une suspension (quatre chefs d'accusation)
  • Conduite sous le coup d'une interdiction (quatre chefs d'accusation)
  • Méfait de plus de 5000 $

Le suspect a été soigné à l’hôpital. Après avoir obtenu son congé, il a été mis en détention provisoire. Il restera derrière les barreaux jusqu’au 7 janvier 2020, moment où il aura droit à son audience pour sa libération sous caution.

Comme c'est le cas lors de tout incident avec des policiers, la GRC au Nouveau-Brunswick a fait appel aux services d'un organisme indépendant pour mener un examen sur l'intervention policière. Un tel organisme n’existe pas dans la province, c’est pourquoi les services de l’unité manitobaine ont été retenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits