•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partisans des Raptors encensent Kawhi Leonard à son retour à Toronto

Kawhi Leonard salue la foule alors que ses anciens coéquipiers, rangés derrière lui, l'applaudissent. Les partisans à l'avant-plan tentent de prendre le joueur étoile en photo.

Kawhi Leonard a été touché par l'ovation qu'il a reçue avant la partie, lui qui anticipait plutôt des huées.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Guillemette

Raphaël Guillemette

Kawhi Leonard a eu droit à une forte dose d'amour de la part des partisans des Raptors, mercredi soir, à Toronto, lors de son premier match dans la Ville Reine depuis qu'il a enfilé l'uniforme des Clippers après avoir remporté le championnat de la NBA avec les Raptors.

Le domicile des Raptors – l'aréna Banque Scotia – n'avait rien du territoire hostile qu'anticipait l'ailier étoile.

Celui qui s'est joint aux Clippers de Los Angeles au cours de l'été a reçu sa bague de championnat des mains du vétéran Kyle Lowry au centre du parquet, et ce, sous un tonnerre d'applaudissements. La foule a même scandé le terme MVP, qui désigne le joueur le plus utile à son équipe dans le basketball professionnel.

Je peux vous dire que l'ovation à son égard, ça venait du cœur. Il n'y a aucun doute là-dessus. Et ça voulait dire beaucoup pour lui, s'est plu à commenter l'entraîneur-chef des Clippers, Doc Rivers.

Six mois ont passé depuis que l'équipe championne de la NBA a défilé dans les rues du centre-ville de Toronto, et pourtant le souvenir de la conquête du trophée Larry O'Brien paraissait tout aussi vif, mercredi soir.

Ce fut une saison spéciale pour nous, pour moi, pour cette ville et ce pays au complet. Je suis tout simplement heureux que nous ayons pu gagner [le championnat de la NBA]. Ça a été une bénédiction.

Kawhi Leonard, ancienne vedette des Raptors

Les Clippers ont remporté le match par la marque de 112 à 92.

Kawhi Leonard fait une accolade à son ancien entraîneur-chef Nick Nurse. Ses anciens coéquipiers, rangés derrière, attendent leur tour pour le féliciter. Le directeur général Masai Ujiri (à droite) applaudit.

Les anciens coéquipiers de Kawhi Leonard chez les Raptors ont tenu à le féliciter au centre du terrain lors de sa remise de bague de championnat.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Guillemette

L'organisation torontoise avait préparé une brève cérémonie pour reconnaître la contribution du Californien dans la conquête d'un tout premier titre de champions de la NBA en 24 ans d'existence pour les Raptors.

Ce que les Raptors ont fait dans l'ensemble – la vidéo commémorative, les joueurs [de l'édition championne] qui sont venus le rejoindre sur le parquet – c'est la meilleure cérémonie dont j'ai été témoin depuis mes débuts dans cette ligue, a précisé l'entraîneur de 20 saisons dans la NBA, Doc Rivers.

Sa plus grande fan aux premières loges

Dans son coin, l'athlète de 28 ans pouvait également compter sur l'appui de sa plus grande admiratrice, sa mère Kim.

La cérémonie d'avant-match lui a aussi fait forte impression, allant jusqu'à la qualifier de fantastique. Je me sentais bien, je me sentais comme à la maison, a-t-elle expliqué en exclusivité au micro de Radio-Canada.

Je suis reconnaissante à l'égard des fans pour l'accueil qu'ils lui ont offert. Je tiens à les remercier pour leur appréciation de ce qu'il a pu faire pour les Raptors. Ils ne l'ont pas hué, ils lui ont réservé un accueil chaleureux.

Je pense qu'il a énormément apprécié son passage à Toronto et qu'il en garde de très bons souvenirs.

Kim Leonard, mère de Kawhi

Le joueur le plus utile des dernières séries éliminatoires de la NBA a par ailleurs souligné que le choix de quitter les Raptors n'avait pas été simple. Leonard a dit avoir réellement considéré la possibilité de rester à Toronto. Ça n'a pas été une décision facile, a-t-il ajouté.

Une famille enthousiaste de cinq personnes sourit, en pointant le numéro 2 sur la camisole de l'un d'entre eux.

Les amateurs étaient nombreux à arborer fièrement leur camisole des Raptors avec le numéro 2 de Kawhi Leonard.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Guillemette

Des partisans reconnaissants

Je pense que tout le monde réalise et apprécie d'autant plus la qualité de sa contribution. C'est en grande partie grâce à lui qu'on a pu gagner ce titre, affirme Patrick, qui portait fièrement une camisole des Clippers à l'effigie de Kawhi Leonard. Sa copine Virginia avait plutôt un maillot des Raptors avec le numéro 2 de l'ailier étoile.

Le fils de John pointe vers sa camisole avec le numéro 2 de Kawhi Leonard, réplique de la bague de championnat des Raptors au doigt.

John et son fils sont arrivés une heure avant la partie opposant Kawhi Leonard et les Clippers aux Raptors à Toronto pour ne rien manquer de cette soirée spéciale.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Guillemette

Pour leur part, John et son fils avaient encerclé la date du retour de l'ailier étoile à Toronto au mois de juillet dernier. Pas question de rater ça, précise le paternel.

Nous sommes reconnaissants de ce qu'il a fait pour cette ville. On lui sera reconnaissant à tout jamais. Il n'était pas question de le huer!

John, amateur des Raptors
Charlie, dos à la caméra, pointe avec ses deux pouces vers le nom de Kawhi Leonard à l'endos de sa camisole.

Charlie n'a pas hésité une seconde à enfiler sa camisole avec le nom de Kawhi Leonard à l'arrière.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Guillemette

Pour Charlie, cette organisation n'a pas le respect qu'elle mérite du côté des États-Unis et Kawhi nous a aidés à redorer notre blason. Il mérite tous les applaudissements du monde!

C'est tout ce dont la ville de Toronto avait rêvé. Nous n'avions rien gagné depuis la Série mondiale des Blue Jays en 1992 et 1993. On avait besoin de cette victoire!

Charlie, partisan des Raptors

Il est le meilleur Raptor dans l'histoire de l'équipe. J'aime Kawhi et tout ce qu'il a fait pour cette organisation, renchérit Jacob.

Kawhi Leonard peut, somme toute, évoluer en paix sous la bannière des Clippers à Los Angeles. Le Californien a tout gagné à Toronto : le championnat de la NBA, le titre de joueur par excellence des séries éliminatoires et le cœur des Canadiens!

L'athlète de 28 ans n'aura pas d'autre occasion d'affronter les Raptors à Toronto cette saison, selon ce que prévoit le calendrier de la saison régulière. Le prochain rendez-vous possible pourrait avoir lieu en finale des séries éliminatoires de la NBA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Basketball