•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC albertaine demande votre aide pour identifier des restes humains

De grandes photos de reconstitution et de crâne sont affichées sur des cartons. Devant, deux têtes en argile sculptées montrent à quoi deux des personnes disparues pourraient avoir ressemblé.

La GRC a reconstitué l'apparence et quelques détails de la vie de trois personnes toujours non identifiées, dont les restes ont été retrouvés en Alberta.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec l’aide d’un des rares artistes médico-légaux du Canada, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a reconstitué le visage de trois personnes dont les restes ont été retrouvés en Alberta. Elle demande maintenant l’aide du public pour les identifier.

Les gigantesques portraits de trois personnes trônent derrière le caporal Jean Nault, dans un grand local du quartier général de la division K de la GRC à Edmonton.

Il s’agit de deux femmes et d’un homme dont les restes ont été retrouvés entre 1985 et 2013 en Alberta. À partir de leurs crânes, le caporal Nault a minutieusement reconstitué leur apparence, dans l’espoir de réveiller la mémoire du public.

Sans scène de crime et sans suspect, c’est leur seul espoir d’élucider l’identité des trois disparus.

Les connaissez-vous?

Le premier est un homme dont les restes ont été découverts en 2013 dans le parc provincial de Peter Lougheed. La police croit qu’il aurait été vu en vie pour la dernière fois entre 2008 et août 2013. Un de ses bras et une de ses jambes étaient particulièrement musclés, ce qui pourrait indiquer qu’il faisait des mouvements répétitifs, comme ramer. Il porte des signes de malnutrition ou d'anémie.

Reconstitution en argile de la tête d'un homme.

Cet homme était vraisemblablement âgé entre 25 et 40 ans. Il mesurait entre 1,62 m et 1,74 m, environ. Il était peut-être asiatique.

Photo : Gendarmerie royale du Canada (GRC)

La deuxième est une femme dont les restes ont été découverts en 1995 dans un fossé près de Carbon en Alberta. Elle aurait été vue vivante pour la dernière fois entre 1980 et avril 1985. Elle a plusieurs plombages et a peut-être eu des enfants. La GRC croit qu’elle a souffert de fréquents épisodes de fièvre au cours de sa vie.

Reconstitution en argile de la tête d'une femme brune.

Cette femme avait entre 23 et 40 ans. Elle mesurait entre 1,5 m et 1,62 m, environ.

Photo : Gendarmerie royale du Canada (GRC)

La troisième est une femme dont les restes ont été retrouvés en 1985, à Hinton. Elle est probablement morte avant 1975. Elle était peut-être autochtone. « Nous n’en savons pas beaucoup plus sur cette personne », peut-on lire dans le communiqué de la GRC.

Croquis d'une femme.

Cette femme avait probablement entre 16 et 30 ans. Elle était peut-être d'origine autochtone.

Photo : Gendarmerie royale du Canada (GRC)

Toute une équipe d’enquêteurs, d’anthropologues judiciaires et de divers experts a uni ses forces pour découvrir ces détails.

Le caporal Jean Nault fait partie d’une petite poignée d’artistes médico-légaux au pays spécialement formés pour reconstituer un visage à partir d'un crâne.

« Dans les films, tous les crânes sont pareils, génériques, mais quand on commence à regarder chaque crâne individuellement, ils sont tous différents », explique-t-il.

À partir de la position des os faciaux, il peut déterminer l’épaisseur des tissus qui les recouvraient, la forme d’un nez, la rondeur d’un visage. Il en fait des sculptures d’argile et des croquis qu’il travaille pendant des semaines, tout cela dans l’espoir « d’allumer une étincelle de reconnaissance ».

Si la bonne personne les voit, et nous appelle, là, la science embarque, par exemple avec des analyses d’ADN et des comparaisons dentaires. Nos enquêteurs commencent à parler aux familles pour tenter d’établir le fil des évènements

Jean Nault, artiste médico-légal, GRC

Les reconnaissez-vous?

  • Si vous pensez reconnaître la personne #1, vous pouvez communiquer avec la GRC de Kananaskis au 403-591-7707.
  • Si vous pensez reconnaître la personne #2, vous pouvez communiquer avec la GRC de Drumheller au 403-823-7590.
  • Si vous pensez reconnaître la personne #3, vous pouvez communiquer avec la GRC de Hinton au 780-865-2455.

Des dizaines de personnes sont portées disparues chaque semaine en Alberta, mais la grande majorité est rapidement retrouvée. Actuellement, la GRC de l’Alberta recherche 421 personnes pour qui cela n'a pas été le cas et elle enquête sur 49 cas de restes humains non identifiés.

Avec des informations de Simon-Pierre Poulin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Crimes et délits