•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de demande de policiers pour monter la garde dans les magasins de Winnipeg

Plan large de l'intérieur d'un magasin d'alcools du Manitoba avec ses étalages de bouteilles.

Les magasins d'alcool de Winnipeg ont connu une forte hausse de vols en 2019.

Photo : Société manitobaine des alcools et des loteries

Radio-Canada

Les services des policiers sont de plus en plus demandés par les propriétaires de magasins de Winnipeg en raison de l'augmentation du nombre de vols à l'étalage, selon le service de police municipal.

Le nombre de vols à l’étalage signalés à la police a doublé au cours des cinq dernières années, indique le porte-parole du Service de police de Winnipeg, Jay Murray. La hausse des vols est particulièrement marquée au cours des deux dernières années.

Nombre de vols à l'étalage signalés à la police :

  • 2014 - 2855
  • 2015 - 2697
  • 2016 - 2647
  • 2017 - 3709
  • 2018 - 5989
  • Janvier à septembre 2019 - 6569

Cette tendance est reflétée dans l'augmentation du nombre de magasins qui demandent des agents en devoirs spéciaux, des policiers embauchés par des magasins ou des organisations en heures supplémentaires pour patrouiller dans des commerces ou lors d’événements.

La simple présence de policiers n’est pas suffisante pour enrayer les vols. Jay Murray note que les agents dans les magasins arrêtent habituellement au moins une personne par quart de travail.

Une demande insoutenable

Les agents en dehors des heures du travail sont principalement embauchés par les magasins d’alcool provinciaux, les grandes surfaces comme le Real Canadian Superstore, et pour des événements comme les matchs des Jets et des Blue Bombers selon M. Murray.

Ils sont payés un minimum de 112 $ de l’heure par les commerces qui les embauchent. Les commerces paient environ 33 $ de plus pour qu’un véhicule de police soit stationné devant les bâtiments.

Un agent de police en conférence de presse.

Le constable Jay Murray

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

À ce jour en décembre 2019, il y a 481 demandes d’agents, et 31 demandes de véhicules. Cela se compare à 310 demandes d’agents et 129 demandes de véhicules en octobre. En novembre, ces chiffres étaient de 373 et de 161, respectivement.

Cette hausse de demande peut être attribuée en partie à la saison des fêtes, selon le policier, et n'est pas viable à long terme.

Il y a des règles qui encadrent le nombre de quarts de travail de devoirs spéciaux que peuvent entreprendre les policiers pour contrer le risque d’épuisement professionnel, note Jay Murray.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits