•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Injures racistes contre un joueur : Hockey Nouvelle-Écosse réagit

Logan Prosper.

Logan Prosper, 16 ans

Photo : Gary Mansfield / CBC

Radio-Canada

Les insultes racistes subies par un jeune joueur de hockey du Cap-Breton incitent Hockey Nouvelle-Écosse à former un groupe de travail sur la discrimination.

Logan Prosper, 16 ans, qui joue au hockey avec les West Islanders du Cap-Breton, a été la cible de propos racistes en raison de ses origines autochtones.

Les événements se sont produits lors d'un récent match à Chéticamp contre l'équipe Northside Vikings Midget A.

Logan Prosper a signalé les propos à l'arbitre en deuxième période, mais comme l'officiel ne les avait pas entendus lui-même, il a choisi de ne pas agir.

Les propos racistes ont continué de la part de joueurs et même de parents de l'équipe adverse.

Le père de Logan Prosper s’est dit blessé par les événements, car il a lui aussi été ciblé par de tels propos lorsqu’il jouait au hockey dans sa jeunesse. Il a communiqué avec Hockey Nouvelle-Écosse après le match pour dénoncer la situation.

La directrice générale, Amy Walsh, a indiqué que l'organisation est en train de mettre sur pied un comité pour améliorer les politiques en matière de discrimination.

Je veux m'assurer que toutes les voix soient entendues afin que l'on puisse tirer des leçons de cette situation et pour que l'on puisse communiquer à nos membres que ce genre de comportement ne sera pas toléré, affirme Mme Walsh.

Elle ajoute qu'une enquête est en cours pour déterminer si des mesures disciplinaires sont nécessaires et si l'arbitre du match aurait dû agir différemment.

Des appuis d'anciens joueurs de la LNH

Depuis les événements, Logan Prosper a reçu beaucoup d'appuis.

Cody McCormick patine alors que Darroll Powe fait une chute sur la glace.

Cody McCormick (à droite), un Autochtone de l'Ontario, a joué dans la LNH de 2003 à 2015.

Photo : Associated Press / Matt Slocum

Il a notamment reçu l’appel d'un ancien joueur autochtone de la Ligue nationale de hockey (LNH), Cody McCormick, qui lui a dit qu'il n'était pas le premier hockeyeur à être victime de racisme, et a louangé sa façon de gérer la situation.

Selon Phillip Prosper, le hockeyeur à la retraite Akim Aliu, dont la récente dénonciation des injures racistes qui auraient été lancées par Bill Peters ont conduit à la démission de l’ex-entraîneur des Flames de Calgary, a aussi signifié son intention de discuter avec Logan.

L’adolescent espère que son histoire suscitera un changement de culture dans la communauté du hockey.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouvelle-Écosse

Autochtones