•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remplacer le CTMA Vacancier par un navire neuf ou usagé?

Le CTMA Vacancier accosté au port de Gaspé.

Le CTMA Vacancier accosté au port de Gaspé (archives)

Photo : Radio-Canada

Joane Bérubé

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, souhaite que Québec examine l'achat d'un bateau usagé pour le remplacement du CTMA Vacancier.

Le maire Lapierre croit que l'achat d'un navire répondrait à l'urgence de la situation.

Le maire réitère l’importance pour les Madelinots d’avoir une solution rapide puisque le Vacancier, qui transporte les marchandises entre les Îles et le continent, est près de sa fin de vie utile. Il y a des bateaux disponibles sur le marché mondial, affirme le maire, qui pourraient répondre à des besoins rapidement, à des besoins pour maintenant. Pour nous, c’est une option qu’on souhaite que le gouvernement retienne.

À quelques semaines de la fin de l'année, les Madelinots ne savent toujours pas quelle solution est retenue par Québec.

L’ancien gouvernement libéral avait, en 2018, adopté un décret qui ouvrait la porte à un appel d’offres international pour la construction d’un nouveau navire. Le chantier maritime Davie, qui souhaitait obtenir le contrat, avait par la suite entamé des poursuites pour faire annuler cette décision.

Des démêlés judiciaires sont toujours en cours, même si le décret gouvernemental a été annulé en janvier dernier par le ministre des Transports, François Bonnardel.

À l’époque, M. Bonnardel promettait d’annoncer rapidement une nouvelle solution pour le remplacement du Vacancier.

Cette décision a relancé les discussions autour de la vocation du navire de remplacement, soit le transport de marchandises et une offre de croisières sur le Saint-Laurent entre Montréal et les Îles-de-la-Madeleine, avec un arrêt sur la côte gaspésienne.

Interrogé sur l’hypothèse d’une scission entre les deux missions du futur navire, soit le service de croisières et celui de transport des marchandises, Jonathan Lapierre, qui dit être en discussion avec tous les ministres touchés par le dossier, rappelle que cela fait partie des scénarios à l’étude. On a toujours dit que le maintien dans le seul et même bateau du cargo et du volet croisière, ces deux volets jumelés permettent de réaliser une croisière super intéressante entre Montréal et les Îles et d’en assurer le développement.

Vue du pont du navire CTMA Vacancier sur le fleuve Saint-Laurent.

Pont du navire CTMA Vacancier

Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

Le maire doute toujours de la rentabilité d’une entreprise basée sur la seule offre de croisières. Au Québec, on n’est pas présents dans le développement de croisières internationales. On reçoit des croisières, mais on n’est pas un exportateur de cette aventure-là.

Jonathan Lapierre espère que Québec annoncera ses couleurs au début de la prochaine année.

Le cabinet du ministre des Transports indique qu'aucune décision n’a encore été prise dans le dossier de la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) et qu'une telle décision, lorsqu'elle sera prise, sera communiquée en temps et lieu.

La CTMA, propriétaire du Vacancier, n'a pas répondu à notre demande d'informations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports