•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une buanderie pour donner du travail aux sans-abri

Deux laveuses commerciales à côté desquelles des vêtements sont suspendus à des cintres.

Siloam Mission a lancé sa buanderie commerciale, une entreprise sociale qui donne du travail aux personnes sans-abri.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’organisme Siloam Mission, qui vient en aide aux personnes sans-abri à Winnipeg, lance officiellement son entreprise sociale de buanderie qui fait partie de son programme « Building Futures ».

Un texte de Sophie Pelletier

Depuis octobre, l’organisme donne du travail à des personnes sortant de l’itinérance. Elles font la lessive pour Siloam Mission, qui n’a donc plus à faire laver l'ensemble de ses couvertures, de ses draps et de ses serviettes chez un sous-traitant. En retour, les nouveaux employés ont l'occasion d’avoir une expérience de travail.

Les employés acquièrent de l’instruction et des aptitudes professionnelles qui les aident à développer leurs forces et les préparent pour le marché du travail, explique la directrice des programmes et des services bénévoles, Laiza Pacheco.

Directeur du programme « Building Futures », Charles Enns a mené le processus d’embauche. Un processus particulier, dit-il, où il incitait les candidats à être ouverts à propos de dépendances ou de problèmes de santé mentale potentiels. Les échos qu’il a reçus d’un employé témoignent des effets du programme sur les participants.

Un homme regarde la caméra en souriant, dans un local où se trouve quelques personnes en arrière-plan.

Le directeur du programme Building Futures à Siloam Mission, Charles Enns.

Photo : Radio-Canada

Il est resté au centre pendant six mois et a été embauché à temps plein dans notre buanderie. Pendant de nombreuses années, il a lutté contre de nombreuses dépendances et m’a confié s’être senti perdu. Après deux mois de travail, le superviseur lui a demandé comment allait la lessive, ce qu’il pensait du travail à la buanderie. Ses yeux se sont remplis de larmes et il a répondu : “Je n’ai pas été aussi heureux dans les dernières 15 années de ma vie.”

Pour mettre sur pied ce projet, Siloam Mission a pu compter sur un don de 200 000 $ de Winnipeg Foundation et sur des contributions de donateurs privés. Le chef de la direction de Winnipeg Foundation, Rick Frost, salue ce genre d’initiatives.

Nous savons tous que Siloam Mission fait du bon travail dans la ville. Ce projet a un aspect vraiment novateur. Il est différent, car il permet de générer des revenus. L’organisme peut économiser l’argent qu’il aurait dépensé en faisant faire sa lessive ailleurs, et, en plus, il a l’occasion de générer d’autres revenus pour financer son travail.

Des laveuses en action.

Siloam Mission espère pouvoir augmenter progressivement la charge de travail de la buanderie.

Photo : Radio-Canada

Pour l’heure, Siloam Mission a deux employés à temps plein et un employé occasionnel. L’organisme espère qu’il pourra bientôt faire toute sa lessive sur place. Un service de buanderie commerciale pourrait aussi voir le jour au printemps ou à l’été 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Pauvreté