•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC d'Avignon en mode développement

Une enseigne souhaite la bienvenue dans la MRC d'Avignon.

Les locaux de la MRC d'Avignon, situés à Carleton-sur-Mer, pourraient être agrandis en 2020.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Plus de 70 représentants d'organismes et d'entreprises d'économie sociale ont participé mardi au forum de développement social de la MRC d'Avignon, qui travaille activement sur plusieurs projets pour étendre ses activités et sa présence sur le territoire.

La MRC a profité du forum qui se tenait à Matapédia pour dévoiler son Plan de communauté Avignon 2019-2021, qui comprend 48 mesures visant à améliorer les conditions de vie des résidents.

Ces mesures touchent différents enjeux comme le logement, le transport, la démographie, l'occupation du territoire et le bien-être individuel et collectif. Elles seront déployées en partenariat avec des organismes du milieu.

Il y a beaucoup de choses qui touchent l'autonomie alimentaire. On va soutenir les centres d'action bénévole dans le projet des P'tits plats givrés, entre autres. Il y a un projet de ressourcerie pour mettre en place un espace où on va pouvoir récupérer, revaloriser et vendre des meubles et des électroménagers sur le territoire, ce qui répond à un besoin important, précise-t-il.

Le maintien et l'essor des jardins communautaires et du travail de proximité auprès des aînés vulnérables sont également prévus.

Ces actions, dont certaines sont déjà lancées, sont financées par la MRC, le ministère de la Solidarité sociale et la Fondation Lucie et André Chagnon.

Le préfet de la MRC Avignon et maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe.

Le préfet de la MRC Avignon et maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe.

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

La création de nouveaux postes

Par ailleurs, la MRC d'Avignon compte embaucher quatre nouveaux employés en 2020.

Une personne sera chargée d'élaborer une politique culturelle tandis qu'une autre ressource sera responsable des politiques familiales municipales et des politiques municipalités amies des aînés. Une troisième ressource sera chargée de soutenir les entreprises, tandis qu'une quatrième travaillera à la prévention de la criminalité.

La ressource responsable du plan de gestion des matières résiduelles recevra pour sa part un nouveau mandat, soit celui d'élaborer une politique en développement durable.

À cela s'ajoute un nouvel agent de développement touristique qui est entré en poste il y a quelques semaines, pour une masse salariale additionnelle de plus de 329 000 $.

Le financement de ces nouveaux postes découle de la bonification du pacte fiscal, mais aussi d'enveloppes spécifiques provenant de différents ministères.

Plus de ressources, et plus d'espace de travail

Avec ces nouveaux employés à venir, la MRC d'Avignon pourrait devoir agrandir ses locaux, mais n'envisage pas de déménager.

On est en réflexion pour agrandir les locaux, voir comment on peut ajouter de l'espace, parce qu'on va manquer de place. C'est un beau problème, on est vraiment en mode développement et on veut se déployer davantage sur le territoire.

Mathieu Lapointe, préfet de la MRC d'Avignon

Une firme d'architecte a été embauchée pour évaluer dans un premier temps la possibilité d'agrandir les locaux de l'intérieur, en reconfigurant les lieux.

La MRC prévoit également se doter d'une politique de télétravail, ajouter un espace de travail collaboratif et acquérir une nouvelle voiture électrique pour les déplacements de ses employés. M. Lapointe indique que la MRC prévoit piger dans ses surplus d'un million et demi de dollars pour financer ces projets.

Le gros coup qu'on a marqué à la MRC, à mon avis, c'est quand on a décidé de se doter d'une planification stratégique qu'on a adoptée l'année dernière. Et là, ça a découlé. Moi mon souhait comme préfet c'était que la MRC soit encore plus présente sur le territoire. Donc, travailler à ajouter des ressources au développement économique, souligne le préfet.

Discussions à huis clos

Autre changement à la MRC, les discussions entre les maires se déroulent dorénavant à huis clos, et non plus lors des séances publiques.

Le préfet se défend d'avoir voulu priver la population d'une partie du processus démocratique, et explique qu'il s'agit là simplement d'une stratégie où les séances de travail sont privilégiées.

Historiquement, il n'y avait pas beaucoup de séances de travail, les dossiers étaient traités en séance publique et on souhaitait se donner plus de temps pour réfléchir et discuter ensemble au conseil des maires, indique M. Lapointe.

On a instauré un calendrier avec beaucoup plus de séances de travail et systématiquement, tous les points qui seront traités en séance publique pour rendre des décisions, on en discute à l'avance avec le conseil des maires. Lors des séances publiques, mon rôle c'est d'expliquer les décisions prises par le conseil des maires, précise-t-il.

Avignon se paie une campagne de promotion

La MRC d'Avignon finalise actuellement une campagne de marketing territorial de près de 300 000 $ qui sera dévoilée en mars.

On va frapper fort à l'échelle du Québec pour qu'Avignon se démarque.

Mathieu Lapointe, préfet de la MRC d'Avignon

Ça fait maintenant autour d'un an qu'on travaille là-dessus avec Visages Régionaux, qu'on consulte la population pour savoir c'est quoi la MRC d'Avignon, qu'est-ce qui nous distingue, et là on arrive à proposer des actions concrètes, à lancer la nouvelle image, un logo, un site web, énumère M. Lapointe.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !