•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit entourant le caribou : le MFFP envoie une mise en demeure à l'Action boréale

Le président de l'Action boréale, Henri Jacob, en entrevue dans la forêt Piché-Lemoine.

Le président de l'Action boréale, Henri Jacob (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les actions entourant la protection et le maintien du caribou forestier prennent une tout autre forme. Le président de l'Action boréale, Henri Jacob, dit avoir reçu une mise en demeure de la part du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Une mise en demeure nous demandant de retirer de notre page Facebook le communiqué et les commentaires qui ont été émis par les gens et comme on est des personnes qui suivent la loi, on va l'enlever pour le moment. On va l'enlever et on va attendre la suite des choses, a affirmé mercredi Henri Jacob. La publication a en effet été retirée le 11 décembre.

Le communiqué en question émis par l'Action boréale évoquait que Francis Forcier, le directeur des mandats stratégiques, était en grande partie responsable de la situation actuelle de la harde de caribous. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a répondu en mettant fin au partenariat avec l'organisme dans le cadre de l'élaboration de la stratégie pour les caribous forestiers et montagnards.

Personnellement, je pense qu'on va souhaiter bonne chance aux gens qui vont rester sur le groupe GOR, le groupe organisationnel régional. Et on verra la suite des choses pour voir comment on va réagir sur ce dossier là, affirme Henri Jacob.

Il croit qu'il y a très peu de chances pour la survie de la harde de caribous de Val-d'Or. Malheureusement, les gens sont campés sur leur position, croit-il. Il ne semble pas que le caribou ait une voix à cette table-là.

Les discussions prennent alors une autre direction. Est-ce que c'est un dialogue? On semble dire qu'on ne peut pas émettre des opinions qui sont divergentes de celles propagées par le ministère, dit-il.

Poursuivre ses actions

Henri Jacob compte poursuivre les dossiers de l'Action boréale, dont celui de la protection des caribous. Je ne vois pas pourquoi on s'arrêterait. Moi ça fait depuis 1984 que je pense qu'il faut qu'on fasse un plan stratégique bien spécifique, ce qu'on a remis d'ailleurs au ministère et on va continuer à militer dans cette ligne-là. Si ça ne se fait pas à la table avec ceux qu'on appelle les partenaires, on va trouver d'autres moyens pour faire valoir notre point de vue, conclut-il.

Les membres d'Action boréale comptent prendre le temps de réfléchir aux actions à prendre dans le futur. Selon les derniers chiffres, près de 600 personnes sont membres de l'Action boréale au Québec.

Le MFFP confirme la mise en demeure

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a confirmé, mercredi, qu'une mise en demeure avait été envoyée à M. Jacob. Il ne commentera pas davantage le dossier pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !