•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes sur la 1re Avenue pour la construction du tramway

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec.

Le tramway tranformera la 1re Avenue en sens unique entre la 18e Rue et le pont Drouin.

Photo : Ville de Québec

Jonathan Lavoie

L’administration Labeaume promet d’accompagner les commerçants de la 1re Avenue tout au long de la construction du tramway. Régis Labeaume reconnaît que les craintes sont immenses pour ce secteur qui sera parmi les plus touchés par le chantier.

Une première rencontre entre les commerçants et les élus municipaux a d’ailleurs eu lieu mardi soir.

Ces commerçants-là, qui sont vraiment les plus inquiets que tous ceux qu'on a sur le trajet, on les a rencontrés hier, on va les voir de nouveau. Le canal de communication est direct avec Suzanne Verreault qui va me transmettre leurs doléances, explique le maire Régis Labeaume.

Le maire Régis Labeaume dans la salle du conseil municipal.

Le maire Régis Labeaume dans la salle du conseil municipal

Photo : Radio-Canada

Quand tu t'investis toute ta vie dans ton commerce et c'est ton argent qui est au bâton, c'est normal d'être inquiet.

Régis Labeaume, maire de Québec

Avec la construction du tramway, la 1re Avenue subira des changements majeurs. L’artère que Régis Labeaume considère comme dévitalisée deviendra notamment à sens unique entre la 18e Rue et le pont Drouin.

À moyen terme, le maire estime que les commerçants sortiront gagnants des transformations, parce que la Ville veut profiter de l’aménagement du tramway pour repenser la 1re Avenue dans son ensemble, de Charlesbourg à Limoilou.

Une 1re Avenue repensée au complet, reconstruite de façade à façade. Avec une 1re Avenue qu'on décide de densifier, ils ont compris à la fin [de la rencontre] que leur patrimoine allait prendre de la valeur.

Indemnisations et consultations

Les commerçants qui souffriront du chantier devant leur immeuble pourront aussi profiter du programme d’indemnisation mis en place par la Ville cet été. Ils pourront toucher jusqu'à 30 000 $ par année si les travaux entraînent une baisse de leur chiffre d’affaires.

L’administration Labeaume promet aussi que les commerçants de la 1re Avenue seront parmi les premiers consultés en janvier 2020. Des plans détaillés des travaux leur seront présentés ainsi que des maquettes de la refonte de l’artère commerciale telle qu’imaginée par la Ville.

Régis Labeaume s’est aussi montré disposé à modifier les plans établis en fonction des recommandations des commerçants.

Ils vivent dans leur quartier depuis tellement longtemps que peut-être ils ont de très bonnes idées à nous soumettre, des changements qui sont très pertinents. On est très ouverts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Transport en commun