•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rick Chiarelli accueilli par des demandes de démission au conseil municipal d’Ottawa

Des soutiens-gorge en papier accrochés sur un bloc de béton devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Des arbres et structures devant l’hôtel de ville ont également été décorés de soutiens-gorge pour rappeler les gestes reprochés à Rick Chiarelli.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Des manifestants ont réservé un accueil musclé au conseiller du quartier Collège, Rick Chiarelli, à son arrivée à l’hôtel de ville d’Ottawa, mercredi. Certains de ses collègues ont même refusé de s’asseoir à la table du conseil en guise de protestation.

Le conseil municipal d'Ottawa se réunissait, mercredi, pour l'adoption du budget 2020.

Rick Chiarelli s'est rendu à l'hôtel de ville pour la seconde fois depuis que des allégations d’inconduites sexuelles le visant ont été rendues publiques en septembre. Depuis le début de l'automne, 13 femmes auraient été victimes de comportements déplacés de la part du conseiller.

Dans un geste symbolique faisant écho à la position des protestataires, la majorité des élus autour de la table du conseil ont refusé de s’asseoir lors de l’ouverture de la réunion à 10 h.

Une douzaine de conseillers municipaux debout derrière leur poste de travail à la table du conseil municipal d'Ottawa.

Des conseillers municipaux d'Ottawa ont refusé de s'asseoir dans un geste symbolique contre leur collègue Rick Chiarelli lors de leur réunion du 11 décembre 2019.

Photo : CBC/Kate Porter

La douzaine de conseillers toujours debout plus de deux heures après le début de la séance se sont finalement assis à 12 h 30 lorsque Rick Chiarelli a quitté la salle. Ce dernier est parti avant la tenue du vote sur l’adoption du budget, prétextant ne pas se sentir bien.

Une quinzaine de personnes du public assistant à la réunion du conseil manifestaient aussi en silence en arborant des t-shirts sur lesquels on pouvait lire #ResignRick [Démissionne Rick]. Des arbres et des structures devant l’hôtel de ville ont également été décorés de soutiens-gorge pour rappeler les gestes et les commentaires reprochés à l’élu.

Sept femmes portant des t-shirts revendiquant le départ de Rick Chiarelli debout dans la section réservée au public de la salle de réunion du conseil municipal d'Ottawa. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des manifestants, surtout de femmes, se sont tenus debout en portant des t-shirts demandant la démission de Rick Chiarelli lors de la réunion du conseil municipal d'Ottawa le 11 décembre 2019.

Photo : CBC/Kate Porter

Après son départ de la salle de réunion du conseil municipal, Rick Chiarelli s’est brièvement adressé aux représentants des médias. Il a répété qu’il ne pouvait pas commenter les allégations contre lui en raison de l’enquête du commissaire à l’intégrité à son sujet.

Le conseiller a également refusé de commenter, assurant que sa demande de révision judiciaire pour contester le pouvoir du commissaire à l’intégrité va commencer sous peu.

Le maire Jim Watson a promis une révision des pratiques d'embauche et des conditions de travail des employés des bureaux des conseillers. Le greffier municipal devrait produire et rendre public un rapport sur la question en mars.

Avec les informations de Kate Porter de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale