•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les saisons d’Hubert Théroux, à découvrir au Centre culturel franco-manitobain

Voyez la transformation d'Alex à Johnny.

Radio-Canada

Il y a 40 ans, l’artiste peintre franco-manitobain Hubert Théroux exposait pour la première fois au Centre culturel franco-manitobain (CCFM). Les années ont passé et le revoici enfin avec sa plus récente exposition, intitulée Nos saisons.

Un texte de Jérémy Laniel

C’était en 1980. Hubert Théroux, jusqu’alors dessinateur d’écussons pour une compagnie ayant fait faillite, décide de se consacrer à la peinture et à la photographie.

Lui qui baignait déjà à temps partiel dans ces milieux artistiques tente de voir s’il peut en faire une vie. Ainsi est née sa première exposition, Les images de Hubert Théroux.

Présentée au CCFM en février 1980, elle allait être le point de départ d’une carrière qui dure depuis plus de quatre décennies.

C’est en fouillant dans ses archives à la maison qu’il est tombé sur le livre d’invités de cette première exposition et qu’il a ainsi constaté le temps parcouru.

Attablé avec Ginette Lavack, directrice générale du CCFM, il a senti germer en lui l’idée de célébrer ce 40e anniversaire à l’endroit même où tout avait commencé.

Hubert Théroux a alors pris les pinceaux pour créer Nos saisons, une exposition de 32 tableaux, dont 20 ont été peints durant la dernière année.

Si ses paysages agricoles ont fait sa marque tout au long de sa carrière, ceux présentés ces jours-ci au CCFM sont un peu différents.

C’est du paysage, mais ce n’est pas du paysage agricole. J’ai des scènes du lac du Bonnet, j’ai des roches derrière la cabine de mon beau-frère. Ce qui m’attire, c’est surtout la lumière. Un paysage peut-être plate, inintéressant, mais la lumière du matin ou de la veillée peut tout changer les choses.

Hubert Théroux, artiste-peintre

En 40 ans, l’artiste affirme avoir ajouté beaucoup de couleurs à sa palette. Ses peintures, dit-il, étaient plus sobres et monochromes en début de carrière. Les paysages et le métier l’ont amené à explorer de plus en plus, allant même jusqu’à récemment mélanger la peinture à l’huile et l’acrylique pour travailler plus efficacement.

Nos saisons est une invitation à l’errance à travers le Manitoba de l'artiste, celui auquel on accède seulement par les chemins moins fréquentés. Un spectacle de lumière fixe, une collection d’instants volés au cours des choses.

À la Galerie du Centre culturel franco-manitobain jusqu’au 31 janvier 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Arts visuels