•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déficit à Terre-Neuve-et-Labrador revu à presque 1 milliard de dollars

Tom Osborne est assis devant les drapeaux du Canada et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Tom Osborne, ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, a tenu une mise à jour économique mercredi à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Patrick Butler

Le déficit de Terre-Neuve-et-Labrador atteindra 944 millions de dollars en 2019-2020, en grande partie à cause d'une diminution importante des revenus pétroliers.

En mars dernier, le gouvernement projetait un déficit de 575 millions de dollars pour l’exercice en cours. Mais mardi, lors de sa mise à jour économique, le ministre de Finances, Tom Osborne, a indiqué que la province récoltera 392 millions de dollars de moins que prévu en 2019-2020.

La diminution du prix du pétrole brut – de 65 $ US à 63 $ US – représente 46 millions de dollars en revenus perdus. Deux arrêts de production survenus à la plateforme Hibernia ont également privé les coffres de la province de 185 millions de dollars. Le ministre Osborne rappelle que ce sont des revenus différés et qu’ils seront récupérés par la province lors des prochaines années.

Tom Osborne estime néanmoins qu’il est toujours possible d’atteindre sa cible d'un surplus d’ici 2022-2023.

J’avoue et je comprends qu’il sera difficile d’y arriver. [...] Les prochains mois seront déterminants. C’est un moment critique pour notre plan fiscal.

Tom Osborne, ministre provincial des Finances

Théoriquement, la province affiche un surplus de 1,56 milliard de dollars, à cause du nouvel Accord atlantique, signé avec le fédéral en avril dernier. Les livres de la province ajoutent d'un seul coup 2,5 milliards de dollars au budget provincial. Mais en réalité, cette somme sera versée à Terre-Neuve-et-Labrador sur une période de 38 ans.

Tom Osborne souligne que nous contrôlons ce que nous pouvons contrôler et que les dépenses prévues ont diminué de 24 millions de dollars depuis le dépôt du budget.

M. Osborne souligne que le gouvernement a déjà éliminé 900 postes depuis son premier mandat et essaie de réaliser d’autres économies grâce à plusieurs mesures, dont l’attrition, l’élimination des avantages postérieurs à l'emploi et les indemnités de fin de contrat ainsi que le partage des services entre différentes agences.

Pourtant, il admet que certains de ces programmes ne réalisent pas les économies que nous avons espérées.

Consternation chez l'opposition

Les partis d’opposition signalent que la province continue à dépendre trop des redevances pétrolières pour couvrir ses coûts.

On enlève la dividende d'Hibernia et on a un déficit de presque 1 milliard de dollars. Ça souligne le fait qu’on dépend trop des revenus pétroliers, estime Tony Wakeham, porte-parole en matière de finances du Parti progressiste-conservateur.

Tony Wakeham.

Tony Wakeham, porte-parole en matière de finances du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

[Le ministre Osborne] espère que le prix du pétrole augmentera. Il espère qu’il y aura davantage de production pétrolière. Mais il n’y a rien qui dit que ce sera le cas, observe-t-il. Les gens de la province ont peur et ils devraient [avoir peur].

Alison Coffin, la cheffe du Nouveau Parti démocratique, affirme que le gouvernement doit adopter une nouvelle approche s’il veut équilibrer le budget. Elle dit que la province ne devrait pas se tenir à la promesse de faire un surplus en 2022-2023 s’il entraîne des décisions irréfléchies.

Nous sommes vulnérables aux forces qui échappent à notre contrôle. Ce qu’on devrait faire est de développer un plan pour la diversification de l’économie, soutient-elle.

Nous savons que très peu d’emplois sont créés par l’industrie pétrolière; pourtant […] nous misons sur le pétrole.

Alison Coffin, cheffe du Nouveau Parti démocratique
Alison Coffin.

Alison Coffin, la cheffe du Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador, a assisté à la mise à jour économique mercredi, à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

La dette de la province s'élève maintenant à 13,95 millions de dollars. Tom Osborne explique qu'au cours de l'année financière 2018-2019, la province paiera environ 100 millions de dollars en frais d’intérêts liés au projet hydroélectrique de Muskrat Falls.

Aucune mise à jour sur l'école francophone à Saint-Jean

En juin dernier, le ministre des Transports et des Travaux publics, Steve Crocker, avait indiqué que la province aurait plus d’informations sur la construction possible d'une nouvelle école francophone pour la région de Saint-Jean avant la mise à jour économique.

Le Conseil scolaire francophone provincial a soumis en décembre 2018 une demande pour construire un nouveau centre scolaire et communautaire dans le secteur en développement de Galway, mais le ministre avait indiqué que le projet de 56 millions de dollars, comme proposé, n'était pas « justifié ».

Aucune mise à jour n’a encore été fournie. Le ministre Osborne a dit aujourd’hui qu’il ne voulait pas commenter des négociations en cours entre le CSFP et la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale