•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police enquête sur une bataille d’adolescents filmée à Trois-Rivières

Capture d'écran d'une vidéo montrant un adolescent en saisir un autre par le collet.

Un adolescent a été roué de coups dans un stationnement de Trois-Rivières. L'agression filmée a été diffusée sur les réseaux sociaux avant d'être retirée.

Photo : YouTube / Le Nouvelliste

Radio-Canada
Mis à jour le 

La police de Trois-Rivières enquête à la suite d'une agression physique survenue mardi dans le stationnement d'une clinique du secteur Saint-Sacrement, qui impliquerait plusieurs élèves de l'École secondaire des Pionniers.

Une vidéo de l'agression circule sur les médias sociaux depuis mardi midi.

On y voit plusieurs adolescents injurier et rouer de coups de poing un jeune couché au sol.

Les policiers, qui traitent l'affaire comme un dossier de voies de fait, en sont à identifier les personnes impliquées qui seront ensuite interrogées.

Le service de police indique que la victime est peu collaboratrice dans le cadre de l'enquête et que plusieurs autres témoins doivent être rencontrés.

Il est impossible pour le moment de préciser le motif de la bagarre, sinon qu'il s'agirait de vieilles querelles qui auraient refait surface.

Par ailleurs, une deuxième vidéo a été portée à l'attention des policiers. Selon eux, elle daterait de septembre.

Les enquêteurs tentent de faire des liens entre cette vidéo et celle de l'agression de mardi midi.

Quatre élèves de l'École secondaire des Pionniers suspendus

La coordonnatrice aux communications de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Anne-Marie Bellerose, confirme que des élèves de première et deuxième secondaire de l’École secondaire des Pionniers figurent parmi les adolescents concernés.

Quatre élèves ont été suspendus après les événements. Leurs parents ont été informés mardi après-midi. La commission scolaire refuse toutefois de préciser la durée de la suspension.

La victime de l’agression n’est pas un élève de l’École secondaire des Pionniers.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Mauricie et Centre du Québec

Crimes et délits