•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre Ontariens accusés de fraude en lien avec des projets d'énergie solaire

Un panneau solaire à Saskatoon.

L'entreprise Clarida Construction devait construire trois centrales solaires en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Radio-Canada

Trois frères originaires de Sault-Sainte-Marie, dans le nord-est ontarien, font l’objet d’accusations de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) pour une fraude de plusieurs millions de dollars liée à trois projets d’énergie solaire ayant reçu du financement gouvernemental.

Un autre homme est également visé par les mêmes accusations. 

Le constable John Armit de la PPO indique que la fraude alléguée, qui aurait eu lieu en 2012 et en 2013, impliquait l’entreprise familiale Clarida Construction. Cette dernière aurait refusé de payer des sous-traitants qui ont travaillé sur les projets solaires. 

M. Armit a refusé de donner la valeur exacte de la fraude, mais un député provincial estime la valeur totale à près de 21 millions de dollars. 

Selon le constable Armit, Clarida Construction a mis fin à ses activités en 2013. Il explique que les frères Bruce, Bradley et Keith Clarida, ainsi que le vérificateur financier de l’entreprise, David Wood, font face chacun à deux chefs de fraude de plus de 5000 $ et d’un chef d’escroquerie. 

Les quatre hommes doivent comparaître en cour à Milton le 27 janvier. 

L’agent de la PPO a indiqué que les projets d’énergie solaire, qui étaient financés par un programme d’énergie verte mis en place par l’ancien gouvernement libéral, avaient été développés dans divers endroits de la province. Les trois centrales solaires devaient être construites dans le comté de Lanark, près d’Ottawa, près d'Odessa et à Temiskaming Shores. 

Même si le siège de Clarida Construction se trouvait à Sault-Sainte-Marie, certains des accusés ont déménagé par la suite, selon M. Armit. 

En évoquant le sujet en chambre en 2014, le député néo-démocrate de Timiskaming-Cochrane, John Vanthof, a dit que les projets étaient très soutenus par les communautés. 

D’après la transcription de son allocution, le député a indiqué que les centrales devaient être vendues à TransCanada après l’achèvement de leur construction. 

Lorsque Clarida n’a pas pu payer les sous-traitants locaux, le projet promu comme vecteur d’essor économique a viré au cauchemar, a noté M. Vanthof, qui estimait les factures impayées de Clarida à 21,3 millions de dollars.

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Crimes et délits