•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dinosaures à plumes avaient aussi des poux

Vision d'artiste de l'Ornithomimus, par Julius Csotonyi, basée sur les dernières preuves scientifiques.

Illustration d'un dinosaure à plumes de l'espèce Ornithomimus, par l'artiste Julius Csotonyi.

Photo : Université de l'Alberta/Julius Csotony

Agence France-Presse

Des poux vieux de 100 millions d'années ont été découverts près de plumes de dinosaures dont l'une est grignotée, selon une étude publiée dans Nature Communications.

Ce nouvel insecte, appelé Mesophthirus engeli, présente une série de caractères morphologiques des parasites externes : un minuscule corps sans ailes, une tête avec de grosses pièces buccales faites pour mâcher, des antennes courtes et robustes, explique Chungkun Shih, du Musée national d'histoire naturelle de Washington, ajoutant qu'il ne se nourrissait pas de sang, mais de plumes de dinosaure.

Un poux préhistorique de l'espèce Mesophthirus angeli.

Un poux préhistorique de l'espèce Mesophthirus angeli.

Photo : Nature Communications/Taiping Gao

Les insectes (dix nymphes), assez semblables aux poux modernes, et deux plumes de dinosaures étaient conservés dans de l'ambre résultant de sécrétions de végétaux fossilisés vieilles d'environ 100 millions d'années.

Selon l'étude, l'une des plumes était endommagée, apparemment par mastication, comme le sont maintenant les plumes des oiseaux infestées par les poux.

Si on savait déjà que des insectes festoyaient de sang de dinosaures, jamais des chercheurs n'avaient mis la main sur des parasites amateurs de plumes.

Et cela n'a pas été facile.

Nous avons vérifié près d'un millier de plumes appartenant à des collectionneurs d'ambre.

Chungkun Shih

La découverte des plus vieux insectes se nourrissant de plumes va permettre aux spécialistes d'en apprendre un peu plus sur l'origine de ces insectes. Même s'ils ne peuvent pas encore prouver que ces poux précoces sont les ancêtres de ceux qui infestent les oiseaux d'aujourd'hui.

Comme nous n'avons pas trouvé de Mesophthirus engeli associés à des plumes d'oiseaux, nous ne pouvons pas faire de conclusions formelles sur les relations évolutives entre les poux des oiseaux et ceux des dinosaures à plumes, précise Chungkun Shih.

Le détail de cette étude est publié dans Nature Communications (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !