•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau se dote d'un conseil local du patrimoine

Jocelyn Blondin en mêlée de presse dans la salle du conseil municipal de Gatineau.

Le conseiller du district du Manoir-des-Trembles–Val-Tétreau, Jocelyn Blondin

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Gatineau a donné le feu vert à la mise sur pied d'un conseil local du patrimoine

La nouvelle instance,  qui sera composée de deux experts en cette matière, se greffera au comité consultatif d'urbanisme, qui se transformera en CLP lors de discussions relatives à des dossiers sur le patrimoine.

C'est la conseillère Audrey Bureau qui est à l'origine de cette proposition, soumise dans la foulée du controversé dossier du 22 Principale dans le Vieux-Aylmer, qui avait divisé les citoyens.

Une précédente version de ce texte a confondu le Comité consultatif d’urbanisme et le Conseil local du patrimoine.

L'élue du district d'Aylmer croit que le nouveau conseil local du patrimoine est une victoire pour la Ville de Gatineau mais surtout une leçon du passé.

Il y a beaucoup de choses à faire en matière de patrimoine, il reste plein d'enjeux, il va falloir s'y attaquer au cours des prochaines années. Récemment, le gouvernement du Québec a annoncé un programme de 30 millions pour l'ensemble des villes. Qu'est ce que ça va vouloir dire pour la Ville de Gatineau? Qu'est ce qu'on peut aller chercher de ça et comment on va pouvoir adapter nos outils réglementaires à ce programme de financement ? interroge Audrey Bureau.

Par ailleurs la conseillère municipale s'est rangée derrière un amendement de son collègue Jocelyn Blondin sur la nouvelle composition du comité consultatif d'urbanisme.

Mme Bureau avait proposé que deux des 7 sièges du CCU jusqu'ici réservés à des citoyens, soient comblés par des experts en urbanisme.

M. Blondin qui préside le comité avait menacé de claquer la porte craignant que l'arrivée de ces deux experts ne prive les citoyens de leur voix au sein du CCU.

Dans un amendement qu'il a déposé mardi, l'élu a plutôt proposé de réserver un seul siège à un expert et d'évaluer l'impact de ce changement au terme d'une période d'essai d'un an.

L’amendement proposé par M. Blondin a été adopté lors d’un vote de 11 voix contre 8.

On a quand même six citoyens qui vont avoir le droit de vote, alors ils vont avoir la majorité, a souligné avec satisfaction M. Blondin, qui représente le district du Manoir-des-Trembles–Val-Tétreau.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale