•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Aucun survivant » dans l'écrasement d'un petit avion dans l'île Gabriola, selon la GRC

Un point sur une carte.

Le lieu approximatif de l'écrasement d'avion sur l'île Gabriola, selon le service d'ambulance de la province, serait situé près d'une maison, rue Ricardo.

Photo : Google Maps

Radio-Canada

Plusieurs personnes sont mortes dans l'écrasement d'un petit avion dans le nord de l'île Gabriola mardi, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui n'a toujours pas donné de détails quant à leur nombre.

Les services ambulanciers de la Colombie-Britannique (BCAS) ont reçu un appel signalant un possible écrasement d'avion dans l'île Gabriola vers 18 h 10. Selon la GRC, il s'agit d'un aéronef bimoteur à pistons.

L'avion s'est écrasé près d'une maison de la route Ricardo, au nord de l'île Gabriola. Cette île fait partie de l'archipel des îles du Golfe situé dans le détroit de Georgia, qui sépare l'île de Vancouver et le continent.

Le détachement de la GRC de l'île a été averti vers 18 h 30, et le bureau du coroner de la province, un peu plus tard dans la soirée. Une enquête a permis d'établir qu'un petit avion s'était écrasé sur la pointe nord-ouest de l'île, a déclaré la GRC par voie de communiqué. Des agents se sont rendus sur les lieux et ont confirmé que plusieurs personnes étaient décédées lors de l'écrasement.

Une ambulance et une voiture de police, gyrophares en marche, en pleine nuit.

L'écrasement a eu lieu près d'une maison, située rue Ricardo, dans l'île Gabriola, selon le BCAS.

Photo : CHEK/Skye Ryan

En raison de la nature de cet écrasement, l'incident fera l'objet d'une enquête conjointe avec le Bureau de la sécurité des transports, qui a été averti et qui a dépêché des agents qui devraient être sur les lieux le 11 décembre, a également écrit la GRC.

Entre-temps, le lieu de l'accident est protégé par des agents de la GRC.

Le Bureau des coroners de la Colombie-Britannique a également ouvert une enquête et tente d'abord d'établir l'identité des morts. Il poursuivra ensuite son enquête pour établir les faits entourant cette tragédie.

Les deux ambulances postées dans l'île et cinq autres ambulances qui y ont été transportées par traversier se sont rendues sur les lieux.

Plan large de trois pompiers arrosant quelque chose qui est hors champ. Il fait nuit et en arrière-plan il y a des arbres.

Les services d'urgence ont reçu un appel à l'aide à 18 h 10 mardi. Les deux ambulances postées sur l'île Gabriola ont été dépêchées sur les lieux et quatre ou cinq autres envoyés sur l'île par traversier.

Photo : CHEK/Skye Ryan

Un écrasement qui fait tout trembler

Betty Lou Hagen, une habitante du nord de l’île Gabriola, dit qu’elle a entendu un bruit d’écrasement près de chez elle un peu après 18 h.

« J’ai entendu un bruit de moteur très bruyant, il était plus bruyant qu’une automobile, explique-t-elle. Et là, j’ai entendu un écrasement et ma maison s’est mise à trembler et j’ai tremblé. »

Elle ajoute qu’un incendie s’est déclenché après l’écrasement et qu’elle a appelé la police. Les autorités lui ont dit être déjà au courant. Selon Betty Lou Hagen, l’avion s’est écrasé au sol et serait dans un petit parc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Accidents et catastrophes