•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médecins spécialistes votent pour l'entente avec Québec

Mme Francoeur accorde une entrevue dans les bureaux de la fédération.

La présidente de la FMSQ se dit contente que Québec et les spécialistes « arrêtent de se chicaner ».

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les médecins spécialistes ont approuvé avec une importante majorité, mardi soir, l'entente conclue le mois dernier avec Québec sur le remboursement de leurs augmentations salariales.

Quelque 88 % des délégués réunis à Montréal ont voté pour cette entente dont le contenu demeure inconnu. Les détails seront dévoilés mercredi par la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francoeur, et par le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé.

Selon des sources, ce sont environ 500 millions de dollars qui retourneront dans les coffres de l'État chaque année, soit la moitié de ce que le gouvernement Legault disait vouloir récupérer. Lors de l'annonce de l'entente de principe avec le Conseil du Trésor, à la mi-novembre, aucune des deux parties n'avait voulu préciser le montant.

Ces sources indiquent également que l'entente ratifiée comprend la création d'un Institut de la pertinence, dont le mandat consistera à déterminer si des actes médicaux sont superflus.

Quant à la somme récupérée par Québec, elle serait réinvestie dans la pratique de la médecine spécialisée, et non pas dans l'ensemble du réseau de la santé. Elle servirait entre autres à faire fonctionner davantage de salles d'opération.

Toujours selon ces sources, la pertinence de certaines primes sera évaluée. Quant aux médecins spécialistes, ils seraient surtout désireux de tourner la page, mentionne-t-on. Mais ils espèrent maintenant qu'après avoir renoncé à une partie de leurs augmentations de salaire, le gouvernement leur offrira un meilleur environnement de travail.

La fin de la « chicane »

Mardi soir, dans un hôtel de la métropole où s'est tenu le vote de la FMSQ, Mme Francoeur s'est dite contente de constater le vote significatif des délégués.

Les gens qui sont avec moi sont heureux de pouvoir tourner la page, mettre ça derrière nous, et arrêter de se chicaner, a-t-elle ajouté avant d'expliquer qu'elle n'en dirait pas plus avant mercredi.

Lors des négociations, M. Dubé avait évoqué le recours à une loi spéciale pour forcer les médecins spécialistes à accepter des baisses de salaires importantes. L'un des objectifs du gouvernement consistait à ramener les salaires des spécialistes à 9 % sous la moyenne nationale.

Les négociations entre Québec et la FMSQ visaient à déterminer quel montant les 10 000 médecins spécialistes devaient rendre au gouvernement Legault après avoir reçu des augmentations salariales de 67 % entre 2008 et 2014 sous l'administration Couillard.

Avec les informations de Sébastien Bovet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique