•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'accès à Internet haute vitesse se bonifie en Estrie et en Montérégie

Radio-Canada

Des résidents de 15 municipalités de l'Estrie et de la Montérégie auront désormais accès à un service Internet haute vitesse sans fil que déploie Bell. Une solution qui est la bienvenue pour de nombreux résidents de ces secteurs.

L'attente tire donc à sa fin pour quelques milliers de résidents de l'Estrie et de la Montérégie qui auront désormais l'accès à Internet haute vitesse. Bell lançait mardi un nouveau service pour connecter des clients grâce à une technologie sans fil.

Les clients devront installer une petite antenne sur leur toit qui leur permettra de capter le signal du réseau LTE avancé. Ainsi, ils pourront avoir accès à Internet comme la majorité des résidents de la province.

Une option plus abordable

Ce réseau LTE, que captent les cellulaires, offrira une connexion de 25 mégabits par seconde. Une option qui sera plus stable et plus abordable que l'accès Internet par satellite, explique Nicolas Poitras, vice-président du service résidentiel chez Bell.

Cette offre vise particulièrement les résidents de secteurs isolés où la fibre optique ne se rend pas.

C'est certains que de déployer un réseau filaire dans des régions très peu peuplées, c'est un défi pour les fournisseurs de services Internet, concède toutefois M. Poitras.

En utilisant notre réseau mobile LTE avancé, qui est omniprésent au Québec, on vient développer une technologie qu’il est possible d’utiliser dans les régions qui ont moins de population.

Nicolas Poitras, vice-président du service résidentiel chez Bell

Quelques bémols

C'est toutefois la compagnie Vidéotron qui a été choisie pour déployer la fibre optique pour toutes les résidences de la MRC de Memphrémagog d'ici 2022. Un projet qui est aussi très attendu.

On parle de connexion par fibre, vraiment à la porte pour toutes les résidences de Memphrémagog qui ne sont pas présentement couvertes. C'est ce qu'on veut atteindre, lance pour sa part Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

Selon M. Demers, il y a une urgence de déployer Internet à haute vitesse partout en région.

Si, avec leur système, Bell peut le faire plus rapidement, tant mieux.

Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités

Ce nouveau service de Bell fera certainement des heureux, mais causera également quelques déceptions dans les municipalités ciblées, comme à Hatley.

Il faut juste nuancer, gérer les attentes, parce que ce n'est pas tout le territoire de Hatley qui va être couvert, ça va être suffisant quand le dernier résident va être connecté. Pour l'instant, non, ce n'est pas suffisant, explique André Martel, directeur général de la Municipalité de Hatley.

Selon Bell, le territoire de couverture devrait croître rapidement en 2020 dans les MRC de Brome-Missisquoi, Coaticook, Memphrémagog et de Val-Saint-François et l'arrivée de la technologie 5G dans les prochains mois devrait également améliorer la vitesse de connexion.

Avec les informations de Katy Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Technologies et médias