•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Habitat de l’ours polaire de Cochrane sauvé pour l’instant

Ganuk, le nouvel ours polaire à Cochrane.

Des consultations publiques ont précédé la décision du conseil municipal.

Photo : Habitat de l’ours polaire de Cochrane

Radio-Canada

Le conseil municipal de Cochrane, dans le Nord-Est de l’Ontario, a décidé mardi soir d’accorder pendant encore un an du financement à l’Habitat de l’ours polaire.

En novembre, les élus avaient indiqué leur intention de cesser de financer ce centre unique en son genre en raison d’un important déficit, mais ils voulaient d’abord consulter la population.

Les conseillers municipaux ont finalement voté à 5 contre 1 pour prolonger le financement du centre et laisser au conseil d’administration de l'Habitat de l'ours polaire le temps d'élaborer et de mettre en œuvre un plan d'affaires durable.

La Municipalité consacrera 400 000 $ de son budget de 2020 aux frais de fonctionnement du centre. Ce montant correspond à 5,3 % de l'impôt foncier.

Le plan prévoit de transférer le contrôle complet de l'exploitation de l'Habitat de l'ours polaire à son conseil d'administration au plus tard en décembre 2020.

Le maire de Cochrane, Denis Clément

Le maire de Cochrane, Denis Clément

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le conseil souhaite toutefois travailler avec le centre pour obtenir du financement des gouvernements provincial et fédéral.

Si on peut transférer l'exploitation du centre, son conseil d'administration pourra plus facilement faire des activités de financement que nous comme municipalité.

Denis Clément, maire de Cochrane

La Ville pourrait toutefois retirer son financement en cours d'année si le conseil municipal n'est pas satisfait de la façon dont sa subvention est utilisée.

Comme conseil, on veut que ça réussisse, assure le maire Clément, qui explique que le scénario de la fermeture était une mesure extrême, envisagée en raison des coûts importants du maintien du centre pour la Municipalité.

Des hommes et des femmes sont assis dans la salle du conseil municipal de Cochrane.

Les élus de Cochrane ont décidé de maintenir le financement municipal pour encore une année.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Je suis émue et contente que le conseil ait décidé de prendre cette direction et de travailler en partenariat avec notre fondation, a affirmé Renelle Belisle, directrice de la Fondation canadienne de l'Habitat de l'ours polaire. On va travailler d’arrache-pied pour arriver à faire cette transition.

Renelle Belisle, directrice de la Fondation canadienne de l'Habitat de l'ours polaire, dans un bureau.

Renelle Belisle, directrice de la Fondation canadienne de l'Habitat de l'ours polaire

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le principal défi sera d’aller chercher le financement nécessaire, selon elle.

Va falloir aller cogner à toutes les portes, tourner toutes les roches et être certains que les gens voient le mérite de notre Habitat de l'ours polaire.

Renelle Belisle, directrice de la Fondation canadienne de l'Habitat de l'ours polaire

Raymond Gagné, un représentant de la Chambre de commerce de Cochrane, s'est dit lui aussi satisfait.

Lors d'une présentation devant le conseil municipal, il a demandé aux élus de prolonger le financement de l’Habitat.

Je crois que dans un an, on devrait avoir un plan en place pour garder ça ouvert, a-t-il affirmé.

Avec des informations de Francis Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Tourisme