•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travis Vader interjette appel de sa peine

Travis Vader.

Travis Vader purge une peine de prison à vie pour le double homicide involontaire de Marie et Lyle McCann, un couple de septuagénaires de Saint-Albert.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Travis Vader, reconnu coupable des homicides involontaires d’un couple de septuagénaires, Lyle et Marie McCann, s’adresse à la Cour d’appel de l’Alberta pour raccourcir sa peine.

Condamné à la prison à vie en 2017 sans possibilité de libération avant sept ans, il a déjà, sans succès, épuisé tous ses recours pour faire annuler le verdict.

Son avocat, Nathan Whitling, s’est cependant présenté au palais de justice d’Edmonton, mardi, pour demander à la Cour d’appel d’approuver plutôt une peine de 8 à 12 ans au total.

Il argue, d’une part, que la peine est trop sévère pour le crime d’homicide involontaire et que, d’autre part, le juge de première instance s’est basé sur des présomptions non prouvées pour déterminer la gravité du geste.

Lyle et Marie McCann étaient en route vers la Colombie-Britannique lorsqu'ils ont disparu d'une station-service de Saint-Albert, en Alberta, le 3 juillet 2010. Leur véhicule récréatif a été découvert brûlé deux jours plus tard, mais les corps des deux victimes n'ont jamais été retrouvés. Le juge a accepté la théorie de la Couronne selon laquelle il s’agissait d’un cambriolage qui a mal tourné.

Lyle et Marie McCann

Lyle et Marie McCann étaient respectivement âgés de 78 et 77 ans lors de leur disparition en juillet 2010.

Photo : Famille McCann

Travis Vader a toujours clamé son innocence. Après avoir été condamné en première instance, il a d’abord demandé à faire annuler le procès, car le juge avait cité un article du Code criminel qui avait été déclaré inconstitutionnel. Il a ensuite déposé une demande d’appel du verdict à la Cour d’appel de l’Alberta, puis à la Cour suprême du Canada, chaque fois en vain.

Comme Travis Vader a passé quatre ans en détention avant son procès, il serait normalement admissible à une liberté sous caution en mars prochain. Son avocat estime cependant que la peine aurait dû être moins sévère pour deux raisons.

La première, c’est que le juge Denny Thomas s’est basé sur l’idée que l’utilisation d’une arme à feu risque fortement de causer la mort pour déterminer la gravité de l’acte commis par l’accusé. L’avocat affirme toutefois qu’il n’a pas été prouvé que les victimes ont été tuées de la sorte.

Selon les documents de la Cour, le juge a conclu que Travis Vader avait tenté de voler les McCann à l’aide d’une arme à feu et qu’il a ouvert le feu au moins une fois. Il a aussi déterminé que le couple est mort à la suite de violences.

« Par contre, il n’a pas été prouvé que les McCann ont été tués par balle », affirme un document présenté à la cour par Me Whitling. « La seule preuve qu’il y a eu un coup de feu ne signifie pas que ce coup de feu ait touché quelqu’un. »

Me Whitling plaide également qu’une peine d’emprisonnement à vie est disproportionnée pour des homicides involontaires.

Travis Vader n’était pas présent lors de l’audience, mardi. La Cour a réservé sa décision.

Avec des informations de Josée St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Crimes et délits