•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Matanais verront l'impôt foncier augmenter de 2,2 % en 2020

La rue Saint-Jérôme, au centre-ville de Matane

Le taux d'inflation anticipé pour 2020, appelé l'Indice de prix à la consommation (IPC) est évalué à 1,9 % au pays.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Catherine Poisson

Le compte de taxes municipales des Matanais augmentera de 2,2 % en 2020, soit de 58 $ en moyenne. Le budget 2020, adopté mardi soir par le conseil municipal, s'élève à 33,7 millions de dollars, une hausse de 6 % par rapport à 2019.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, explique que la valeur des résidences a diminué de 5,5 % selon le nouveau rôle d'évaluation foncière et que la Ville souhaitait compenser cette baisse par une augmentation des taxes pour s'assurer des revenus stables.

Toutes catégories confondues, la valeur du rôle d'évaluation de la Ville de Matane, qui prend en compte les transactions immobilières réalisées entre juillet 2016 et juillet 2018, diminue de 3,2 % pour l'année 2020.

Les tarifs d'eau et d'égout augmenteront respectivement de 3 $et 9 $, tandis que le tarif pour les matières résiduelles et le ramonage des cheminées sont maintenus à 120 et 30 $ respectivement.

En 2020 à Matane, un propriétaire d'une résidence de 150 000 $ verra son compte de taxes foncières augmenter d'environ 58 $.

Une facture salée pour les propriétaires d'appartements

Les propriétaires d'immeubles de six logements et plus verront leurs comptes de taxes municipales augmenter de 7,3 % en 2020, même si la valeur de ces immeubles a augmenté de 6,6 % selon le nouveau rôle.

Ces propriétaires verront donc leur charge foncière augmenter de près de 14 % en 2020.

On sait qu'il y a eu des transactions importantes, au-dessus de la valeur municipale, mais aussi, c'est qu'étant donné qu'on augmente le taux de taxation au niveau résidentiel, on n'a pas le choix d'offrir au moins le même taux aux édifices de six logements et plus, explique le maire.

Des immeubles à logements à Matane

Les propriétaires d'immeubles de six logements et plus verront leurs comptes de taxes foncières augmenter de 7,3 % en 2020.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

C'est certain qu'il va y avoir de la contestation, mais écoutez, j'étais là lorsqu'on a annoncé la phase 3 des Bâtisseurs. Ces propriétaires sont venus nous voir se plaignant que cet investissement-là allait affecter la valeur de leurs propriétés alors que c'est complètement le contraire qui s'est passé, il y a eu une augmentation substantielle, alors c'est quand même positif pour eux, souligne M. Landry.

De leur côté, les propriétaires agricoles profiteront d'une diminution de taxes de 13,6 %. La Ville dit ainsi soutenir les agriculteurs, étant donné que la valeur de leurs propriétés a augmenté de 19,4 % selon le nouveau rôle.

26,5 M$ en infrastructures

De façon générale, le maire Landry se dit satisfait de ce budget qui permettra à la Ville d'investir dans plusieurs projets d'infrastructures.

On voit vraiment que la situation financière de Matane se porte mieux. On a un fonds de roulement qui augmente de façon considérable, qui a doublé depuis sept ans et qu'on veut continuer à augmenter d'ailleurs.

Jérôme Landry, maire de Matane

Le fonds de roulement estimé pour 2020 est d'un peu plus de 4 millions de dollars. La Ville souhaite l'augmenter de 300 000 $ par année pour atteindre 5,5 M $ en 2024.

M. Landry prévoit également terminer l'année 2019 avec un surplus budgétaire, sans toutefois en dévoiler le montant.

Jérôme Landry lors de la présentation du budget 2020.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, se dit satisfait du budget 2020.

Photo : Radio-Canada

L'augmentation du budget est aussi rendue possible grâce à la hausse des subventions gouvernementales accordées aux municipalités, notamment par l'entremise du pacte fiscal adopté cet automne. La Ville de Matane profite ainsi d'une augmentation de revenu de 13,8 %.

Ces revenus permettront à la Ville d'investir 26,5 millions de dollars dans divers projets d'infrastructures, dont la nouvelle piscine municipale, évaluée à 16,8 millions de dollars.

Le maire précise toutefois qu'il attend encore des subventions pour boucler le financement de ce projet.

On a une confirmation de 7,5 millions du ministère de l'Éducation. On est contents de l'annonce, cependant ce n'est même pas 50 % du projet. Donc, on vient de déposer dans un nouveau programme d'infrastructures pour aller chercher 66 % du montant du projet, environ 3 millions de plus en subventions, indique-t-il.

La Ville prévoit lancer un appel à projets prochainement et espère une aide financière supplémentaire de Québec au printemps, ce qui permettrait d'amorcer les travaux à l'été 2020.

La remise à neuf de l'aéroport de Matane, évaluée à 10,3 millions de dollars, figure également parmi les projets prévus en 2020. La Ville espère refaire la piste l'année prochaine, et mettre à niveau l'aérogare en 2021, ce qui permettra d'y accueillir une base de la SOPFIM ainsi qu'une base d'Airmedic.

Autres projets d'infrastructures prévus en 2020 :

  • Refaire le réseau d'aqueduc des rues Fournier et Mckinnon (4,4 millions $)
  • Poursuivre l'aménagement de pistes cyclables (450 000 $, conditionnel à la confirmation de subventions)
  • Aménagement du parc Jean-Charles-Forbes (250 000 $)
  • Plans et devis de la future plateforme de compostage
  • Ajout de bornes de rechargement pour véhicules électriques
  • Aménagement de l'accès au bord de mer à Matane-sur-Mer

Ces investissements vont entraîner une augmentation de la dette de la Ville, qui passera de 34 millions de dollars en 2019 à près de 45 millions de dollars en 2020. Le ratio de la dette par rapport au revenu de la Ville sera donc de 128,2 % en 2020.

Enfin, le budget participatif sera de retour en 2020, avec un budget de 200 000 $. Après avoir été fait en collaboration avecCégep de Matane en 2019, ce cinquième budget participatif sera ouvert à toute la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Affaires municipales