•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Trifluvien en compétition au Festival du film de Sundance

Alexandre Dostie.

Le film d'Alexandre Dostie sera en compétition avec 73 autres courts métrages.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Anne-Marie Lemay

Le réalisateur de Trois-Rivières Alexandre Dostie ne pouvait espérer mieux pour son plus récent court métrage, Je finirai en prison : il a été sélectionné en compétition internationale pour le Festival du film de Sundance.

C'est incroyable. C'est le plus grand festival à jamais avoir sélectionné un de mes films. C'est un des plus grands festivals de film au monde. C'est comme une plus grande porte par laquelle mon travail en cinéma passe. C'est un beau tremplin pour la suite à venir, commente avec fébrilité Alexandre Dostie.

Le film d'Alexandre Dostie fait ainsi partie des 74 courts métrages choisis par l'organisation du Festival parmi les 10 397 soumis par 27 pays cette année.

Une femme conduit sur une route enneigée. Elle crie par la fenêtre.

Un extrait du film « Je finirai en prison », d'Alexandre Dostie.

Photo : Courtoisie du TIFF

Un parcours déjà remarquable

Le film a déjà été présenté dans une vingtaine de festivals, dont le Festival international du film de Guanajuato, au Mexique.

Le court métrage a gagné de nombreux prix, dont des prix du jury, du public et de direction photo. Alexandre Dostie explique la popularité de son court métrage par l'audace, la générosité du film, le sérieux avec lequel on l'a fait, le sacrifice de toute l'équipe qui se ressent.

Tourné en Beauce, région natale du réalisateur et scénariste,Je finirai en prison raconte la fuite d’une mère au foyer, incarnée par Martine Francke, qui prend fin abruptement dans un accident de voiture meurtrier dont personne ne veut accepter la responsabilité.

Alexandre Dostie est entouré de quatre personnes dans une forêt.

Alexandre et son équipe de tournage du film « Je finirai en prison » en Beauce.

Photo : Audrey Brulotte

Du court au long métrage

Quatre projections du film du Trifluvien sont prévues pour la semaine du Festival du film de Sundance à Park City ainsi qu’à Salt Lake City.

Alexandre Dostie se rendra pour la première fois à ce festival, en Utah. Il a même engagé une publiciste américaine pour faire connaître Je finirai en prison. Il souhaite ainsi en profiter pour établir des contacts, afin de passer du court au long métrage. Alexandre Dostie est d’ailleurs en pleine écriture de son tout premier long métrage, dont il doit déposer le projet en janvier 2021.

Le 36e Festival du film de Sundance se déroulera du 23 janvier au 2 février 2020. Créé par l'acteur Robert Redford en 1985, le Festival du film de Sundance est un événement majeur dans le monde du cinéma indépendant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Cinéma