•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle école francophone à Saint-Jean : rénovations ou construction?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'école Rocher-du-Nord de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador

L'école Rocher-du-Nord de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada

Marie-Isabelle Rochon

L'évaluation du bâtiment de l'école Rocher-du-Nord à Saint-Jean à Terre-Neuve est un « gaspillage de fonds publics », croit le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP).

Dans une lettre obtenue par Radio-Canada, adressée au ministre des Transports et des Travaux publics, le CSFP exprime un sérieux mécontentement au sujet de l'évaluation du bâtiment de l'école Rocher-du-Nord que s'apprête à effectuer le gouvernement.

Le ministère a récemment attribué un contrat de 131 484 $ à la firme Stantec Architecture pour évaluer deux bâtiments : l'ancienne école des sourds et le bâtiment de l'école Holy Cross dans lequel se trouve de façon temporaire l'école francophone Rocher-du-Nord.

Le ministère souhaite déterminer si l'un de ces deux bâtiments pourrait être rénové et utilisé pour le nouveau centre scolaire et communautaire francophone de Saint-Jean.

Le CSFP soutient que la nouvelle école francophone doit être située au sud-ouest de la ville de Saint-Jean et que l'évaluation qu'effectue présentement le ministère ne tient pas compte de ce facteur important. L'école Rocher-du-Nord est installée de façon temporaire au centre-ville, en attendant la construction de la nouvelle école francophone.

Nous ne comprenons pas pourquoi l'un des deux sites sélectionnés pour l'étude est situé au centre-ville, là où nous n'avons pas besoin d'école. Le processus va donc comparer deux sites, dont l'un est déjà considéré comme étant inacceptable par notre conseil d'administration, soutient le CSFP dans une lettre adressée au ministère des Transports et des Travaux publics. Le conseil scolaire voudrait que le site de Galway soit inclus dans l'évaluation du ministère.

L'an dernier, le CSFP avait soumis une demande au gouvernement pour construire un nouveau centre scolaire et communautaire de 56 millions de dollars dans le quartier en développement de Galway, situé à l'extrême ouest de la ville.

En juin dernier, le gouvernement avait pris la décision d'examiner l'option de rénover d'anciens bâtiments après que Radio-Canada eût révélé que l'achat d'un terrain dans le quartier Galway coûterait 1,5 million de dollars de plus qu'un autre terrain de la même taille à Mont Pearl. Le coût total du projet avait aussi fait sourciller les partis d'opposition.

L'évaluation des deux bâtiments ira de l'avant

Le ministre des Travaux publics Steve Crocker a refusé de se plier aux demandes du CSFP. Il reconnait que le quartier Galway est le lieu privilégié par le CSFP, mais il estime que l'évaluation de ce lieu est prématurée pour le moment.

Le gouvernement doit faire preuve de diligence et doit explorer toutes les options incluant la possibilité de rénover certains lieux avant de prendre une décision finale, explique Steve Crocker, dans une lettre datée du 23 octobre 2019. Il avait d'ailleurs souligné que le fait d'apporter des modifications à l'appel d'offres entraînerait des frais supplémentaires.

Kim Christianson.

Kim Christianson, directrice à l'éducation du Conseil scolaire francophone de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

La directrice à l'éducation du CSFP Kim Christianson voudrait voir les choses bouger plus rapidement. C'est certain qu'il y a un retard présentement et le conseil scolaire est très très déçu parce que le temps passe et on n'a pas de réponses pour l'annonce du financement de la nouvelle école qui a été promise pour 2022, soutient-elle.

Le ministère des Transports et des Travaux publics espère terminer l'évaluation des deux bâtiments au début de l'année 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !