•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ralentissement du déclin démographique en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Des coureurs arrivent à la fin de leur course, sur paysage du Coin-du-Ban avec ciel bleu, petites montagnes et eau scintillante

La région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine n'a perdu qu'une trentaine de résidents entre 2016 et 2018 (Archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La population a diminué très légèrement en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine entre 2016 et 2018. C'est ce que démontre le bilan démographique du Québec, publié par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) mardi.

La région n'a perdu qu'une trentaine de résidents, passant de 90 739 personnes en 2016 à 90 709 personnes en 2018. Une baisse qui contraste avec le déclin beaucoup plus marqué enregistré entre 2011 et 2016. La région avait alors perdu plus de 3800 habitants.

Les personnes de 65 ans et plus sont par ailleurs plus nombreuses en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine que partout ailleurs au Québec, comme l'explique Anne Binette Charbonneau, démographe à l'Institut de la statistique du Québec.

La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est une des régions les plus âgées avec le Bas-Saint-Laurent et la Mauricie, mais dans le cas de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, c'est celle qui présente la plus importante part de 65 ans et plus.

Anne Binette Charbonneau, démographe à l'Institut de la statistique du Québec

Les personnes de 65 ans et plus représentent 26,5 % de la population, tandis que les moins de 20 ans représentent 16,2 % de la population, la proportion la plus faible de toutes les régions du Québec.

Les Gaspésiens et Madelinots sont aussi nettement plus âgés que dans l'ensemble du Québec, avec une moyenne de 53 ans.

La région est ainsi l'une des rares, avec le Bas-Saint-Laurent, où le nombre de décès surpasse celui des naissances, depuis maintenant 20 ans.

L'ISQ note également que la région sort gagnante des échanges migratoires avec les autres régions.

En 2017-2018, le solde migratoire interrégional était de 238 personnes. Les mouvements migratoires internationaux ont légèrement contribué au bilan démographique de la région au cours des dernières années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Démographie