•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déraillement de train près de Lanigan : « l’inaction d’Ottawa » dénoncée

Photo au loin de la fumée noire causée en raison de l'incendie.

L'incendie n'a fait aucun blessé, mais a mis plus de 24 heures à être maîtrisé.

Photo : Radio-Canada / Albert Couillard

Radio-Canada

Au lendemain du déraillement d'un train transportant du pétrole brut qui a enflammé de 18 à 20 wagons près de Lanigan, en Saskatchewan, le président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire, Denis Allard, estime que le gouvernement fédéral « n’a pas fait ses devoirs pendant 40 ou 50 ans » dans l’industrie ferroviaire.

Selon lui, le gouvernement de Justin Trudeau se doit d’investir massivement dans l’industrie ferroviaire.

C’est urgent.

Denis Allard, président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire

Il faut faire améliorer ce qu’on possède, assurer un meilleur rendement, éliminer et réduire le nombre d’accidents, les passages à niveau, améliorer les trains de banlieue et faire en sorte que la mobilité dans les transports devienne la priorité du gouvernement fédéral.

Denis Allard considère cette mobilité comme étant « très importante ». Il persiste et signe, en ajoutant : La prospérité économique du pays repose là-dessus. Notre compétitivité dépend de la mobilité des transports. Si aucun investissement n’est fait rapidement, dit-il, les pays concurrents vont être en meilleure position pour obtenir les contrats et vendre leurs produits à l’étranger.

Denis Allard, en plan américain, dans les studios de Radio-Canada à Québec.

Le président du Fonds mondial du patrimoine ferroviaire, Denis Allard.

Photo : Radio-Canada

Enquête et actions possibles

De son côté, Transports Canada dit avoir nommé un observateur du ministre Marc Garneau afin de tenir le ministère des Transports au courant de l’enquête en cours.

Par courriel, Transports Canada a précisé qu’il n’allait pas hésiter à prendre des mesures d’application immédiates si des problèmes de sécurité ont été découverts.

Le ministère dit d’ailleurs avoir apporté « un certain nombre » d’améliorations dans l’industrie ferroviaire au cours des dernières années, citant des initiatives comme l’augmentation du nombre d’inspecteurs des marchandises dangereuses et de la sécurité ferroviaire, ainsi que le nombre d’inspections et le projet de règlement sur les enregistreurs audio et vidéo de locomotives.

Le train du Canadien Pacifique a quitté les rails lundi vers 1 h 30 entre les municipalités de Guernsey et de Plunkett.

L’énorme incendie qui a mis plus de 24 heures à être maîtrisé n’a pas fait de blessé. Il n’a pas non plus eu de répercussions sur aucun des cours d’eau à proximité, selon le CP.

Avec les informations de Samuel Desbiens et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Prévention et sécurité